Wallonie no image

Publié le 23-10-2013 | Céline Léonard

50 citoyens aident 10 entreprises à innover

24_mardi16_fdltMission accomplie pour les 50 citoyens, 10 entreprises wallonnes et 3 experts qui se sont lancés dans l’aventure d’InnovaTop ! Le défi de ce projet original : faire appel à la créativité de citoyens « lambda » pour imaginer des innovations à mettre en place dans les entreprises pilotes. 

Lancé fin 2012, InnovaTop est un des huit projets sélectionnés dans le cadre de l’appel à projets Creative People (programme Creative Wallonia de la Région wallonne). Un test, une avant-première en Wallonie. « Notre but était de mettre ensemble 50 citoyens ‘innovacteurs’ aux profils très variés et 10 entreprises pilotes actives dans des domaines de la vie quotidienne pour faire de la co-création en vue d’améliorer le quotidien », explique Sophie Racquez, co-fondatrice de The Idea Monopoly®.

L’innovation, pas forcément la révolution
Une première conclusion est que les idées ont pour le moins fusé. Ce 21 octobre, la soirée de clôture organisée au Château de Namur était l’occasion de donner un bref aperçu des idées, certaines déjà mises en œuvre, émergées tout au long du processus : tisanes et jeu de piste autour du Jardin des plantes médicinales, jeu de cartes pour sensibiliser les étudiants à une consommation responsable, sandwiches fun et perso, photos d’école fashion, club d’auto-constructeurs… « L’innovation, c’est toute idée qui peut être perçue comme nouvelle par quelqu’un. Le but n’était pas forcément de produire des idées à breveter. Les entreprises peuvent innover de façon très simple », souligne Sophie Racquez.

Entreprises : c’est boostant, confrontant, enrichissant !
Pour les entreprises pilotes, l’expérience de co-création a permis de sortir du cadre et de vaincre les résistances à l’innovation. Une étape essentielle vers l’innovation. Témoignages : « C’était très riche d’avoir les idées de gens qui ne connaissent pas du tout votre domaine ni ne sont des clients. » « C’est parfois bousculant, mais c’est très enrichissant. » « Ce travail avec les citoyens a aussi boosté les équipes en interne, qui se sentaient stimulées et ont eu envie d’avancer plus vite sur différents projets. » « Demander l’avis des citoyens est une question de culture. Sur le long terme, ça permet vraiment de fidéliser les clients. »

 » Les citoyens ne demandent que ça « 
Enfin, InnovaTop a montré que ce type d’expérience est également très motivant pour les citoyens. Ceux d’InnovaTop ont tous participé sur base volontaire et sans rétribution. Témoignages : « Au-delà du networking, je constate que la motivation des ‘innovacteurs’ était de plusieurs ordres : se mettre dans une dynamique positive et au service des autres, apprendre des autres et apprendre aux autres… » « Dans le cadre d’InnovaTop, on a eu l’opportunité de donner nos idées à des entreprises qui les attendaient. »
«En marketing, il y a un élément que l’on oublie souvent d’intégrer, c’est l’avis du client. Aujourd’hui, le CtoB (consumer to business) est essentiel pour l’entreprise, car c’est grâce à la satisfaction du client que la rentabilité de l’entreprise sera au rendez-vous », conclut Marc-Alexandre Legrain, consultant en stratégie marketing et innovation (Abaques et Le Client est R.O.I.).

Les dix PME wallonnes qui ont participé à l’aventure :
L’Abbaye de Villers-la-Ville, Altérez-vous (Louvain-la-Neuve), Be’O Naturel (Bastogne et Namur), Briqueterie d’Arlon (bricolage), Blondez (Tournai), Carrément Bon (Namur), Château de Namur, Sheilandi (Wiers), Macors (Hamois) et Stéphane Laruelle Photography (Huy).


A propos de l'auteur



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑