Wallonie no image

Publié le 04-03-2014 | CP.

Merak : nouvelle croissance à 2 chiffres

Pour la deuxième année consécutive, Merak a augmenté son chiffre d’affaires en 2013 de plus de 10 %. L’entreprise a clôturé l’exercice sur un résultat de 12,7 millions d’euros. Le spécialiste belge en gestion d’archives professionnelle poursuit ainsi son développement. Merak a récemment inauguré à Schelle un nouveau centre de stockage d’archives papier et électroniques.

 Pour de nombreuses entreprises, la gestion des archives reste une tâche complexe.  Forte de ce constat, l’entreprise Merak s’est spécialisée dans ce domaine. Elle se charge donc à la place de ses clients de la gestion des archives conservant ainsi des millions de documents papier, de microfilms, d’anciens disques durs et de cassettes. Des données  archivées et sauvegardées au sein de ses centres de Malines, Vilvorde, Overijse, Merksem, Hombeek et Schelle. L’entreprise nourrit également des ambitions internationales et a ouvert des succursales aux Pays-Bas et en Suisse.

Grâce à un résultat d’exploitation de 786 725 euros, Merak a relativement bien traversé la crise. Son cash-flow a même augmenté pour atteindre 1,2 millions d’euros. L’entreprise poursuit parallèlement la réduction de son volume d’endettement de 6,6 millions d’euros à 5,2 millions.

Un nombre croissant de clients préfèrent ne plus investir dans du matériel informatique et dans des logiciels pour leur archivage électronique. «Il y a quelque temps, nous avons investi pour notre centre Merak-Digital de Schelle dans de nouveaux scanners capables de numériser jusqu’à 210 pages par minute chacun» explique Henrik Rooms, administrateur délégué. « Nous avons ainsi été en mesure de renforcer nos capacités. Dorénavant, nous pouvons numériser des factures et des actes, mais aussi des livres, des plans, des lay-out et des bons de livraison. Le système ayant été crypté, il est uniquement accessible moyennant les procédures adéquates. La confidentialité des documents stockés est ainsi garantie.»

Depuis peu, Merak assure également le stockage d’échantillons de laboratoires et ce, jusqu’à une température de -90 degrés. Des générateurs de secours et des systèmes de back-up ont été installés afin de pouvoir faire face immédiatement à toute coupure d’électricité ou à tout autre dysfonctionnement.

MERAK emploie actuellement 45 personnes.


A propos de l'auteur

Publication par communiqué de presse.



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑