Namur no image

Publié le 08-01-2015 | CP.

Les Namurois de Dogstudio séduisent aussi à l’étranger

Londres, la Serbie, la Californie, Macau et Milan partagent un nouveau point commun : Dogstudio. L’agence de création et de développement de solutions numériques séduit désormais à l’étranger. C’est à travers une série de projets internationaux d’envergure que la volonté de s’exporter est devenue réalité.

 

Les créatifs namurois semblent bien être passés à la vitesse supérieure, en atteste pour commencer, l’étroite collaboration engagée cette année avec la start-up Instaply installée à San Francisco. Dogstudio, assumant un rôle de consultance, que cela soit aussi bien au niveau de l’ergonomie et du design du produit qu’au niveau de l’identité et de son déploiement marketing.

Franco_dragone_

Franco Dragone

Mais l’aventure au-delà de Namur ne s’arrête pas là. L’agence créative multiplie et diversifie ses activités. Et lorsqu’elle collabore avec l’équipe de Franco Dragone, célèbre metteur en scène, à la fois directeur artistique et créateur de shows, le résultat se traduit par une nouvelle identité graphique à la hauteur de la qualité des spectacles proposés par Dragone.

Celui qui a commencé par créer pour le Cirque du Soleil et qui signe aujourd’hui ses créations au nom de sa propre société – il comptabilise pas moins de 15 millions de spectateurs en 13 ans d’existence – fait justement figure d’exemple en matière d’ambition internationale ; Dragone exporte ses shows d’exception partout à travers le monde, Las Vegas, San Diego, Abu Dhabi, Macao, etc.

sans-titre

Gilles Bazelaire

C’est une véritable rencontre mais aussi le partage de certaines valeurs qui ont permis à Dogstudio d’être choisie pour travailler la nouvelle image de Franco Dragone : « On a remporté l’appel d’offre avec nos tripes », précise Gilles Bazelaire, directeur associé de Dogstudio. Le nouveau site, dragone.com, développé par l’agence créative a déjà remporté plusieurs récompenses internationales. Mais il est des reconnaissances plus parlantes encore: « […] j’ai bien eu le privilège de voir votre travail. Le site web que vous avez construit est l’équilibre parfait entre l’élégance artistique et la modernité du web », s’enthousiasme Jonathan Van Parys, vice-président en stratégie de la société Dragone, à l’adresse des Namurois. Entre-temps, ces derniers ont déjà commencé à bûcher sur de nouveaux concepts, de nouvelles plateformes visant à améliorer l’expérience digitale des spectateurs.

Forte de sa récente expérience internationale, l’agence créative continue sur sa lancée en prenant notamment en charge la stratégie digitale de Nordeus, agence de jeux vidéo implantée à San Francisco, Londres, Dublin, Skopje et Belgrade. Mondialement reconnue, elle a développé Top Eleven, le jeu vidéo sportif le plus actif de la planète : il rassemble 12 millions de joueurs mensuels, 5 millions de journaliers, le tout en 40 langues différentes.

Dans le même mouvement, Dogstudio se lance dans un troisième projet d’envergure internationale, celui du pavillon belge de l’Exposition Universelle de Milan, prévue en 2015. Stratégie de communication digitale, développement du site de l’événement, application mobile, e-commerce et gestion des réseaux sociaux, autant d’activités dont l’agence peut aujourd’hui se prévaloir. Il s’agit également pour Dogstudio de coordonner le travail avec d’autres agences, Base Design et Talking Heads, qu’elle a choisi sur base de compétences dans des domaines spécifiques du projet. Travailler pour l’Expo Milano 2015 est un véritable défi lorsqu’on sait qu’on attend plusieurs dizaines de millions de visiteurs à l’Exposition Universelle.

Et c’est donc bien naturellement que la niche s’agrandit. Elle accueille une nouvelle directrice artistique, Lorena Foucher, qui occupait précédemment le même poste chez Uzik à Paris mais également un nouveau gestionnaire de projet, Julien Collin. Sans oublier les deux nouveaux développeurs qui viennent renforcer l’équipe : Abdel Nalbou et Julien Roland.


A propos de l'auteur

Publication par communiqué de presse.



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑