Lg-Verviers

Publié le 01-09-2016 | CP.

Envie de goûter de la fleur de sel au fromage de Herve, au spéculoos ou à la bière ?

Après des études de Sciences politiques et un master complémentaire au HEC de Liège, c’est dans le domaine culinaire que Vincent Ronsse a choisi d’avancer. Après plusieurs années de réflexion, de tests et d’expériences, il a décidé de créer sa société, à la belge sprl, et de se lancer dans l’aventure de l’entreprenariat. Son concept : fusionner de la fleur de sel avec des produits belges.

Des produits originaux
La gamme « à la belge » propose des fleurs de sel imprégnées avec des produits typiquement belges. Une union unique, sans arômes ni colorants rajoutés.  L’originalité des produits se trouve, notamment, dans ses goûts osés. On retrouve ainsi des fleurs de sel au grué de cacao, au fromage de Herve, au spéculoos pur beurre ou encore à la bière noire Black
C. L’objectif est de retrouver la touche du produit belge dans son plat tout en gardant le croquant de la fleur de sel.
D’autres goûts sont actuellement en préparation dans les ateliers…

Au point de vue de la méthode de fabrication, il a fallu développer des techniques propres aux différents produits utilisés pour arriver à garder l’aspect de la fleur de sel et le goût des produits.

Les différentes fleurs de sel vont changer de couleur en fonction des goûts et des produits. Les produits finaux sont conservés dans des fioles en verre et bénéficient d’une période de conservation très longue.

Les produits de Vincent Ronsse sont disponibles actuellement dans 15 points de vente à Sart-Lez-Spa, Battice, Liège, Chaudfontaine, Huy, Waremme, Durbuy, Rixensart et Bruxelles. D’autres points de vente vont arriver dans les prochaines semaines.D’abord commercialisé en Belgique et principalement en Wallonie, la gamme de fleur de sel « à la belge » à l’ambition de traverser les frontières et sera présentée fin octobre par des étudiants de la Haute école en mission économique pour l’Awex en Suède.


A propos de l'auteur

Publication par communiqué de presse.



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑