Lg-Verviers no image

Publié le 07-10-2016 | CP.

Les sociétés liégeoises Artialis et ATC pharma signent un accord de collaboration

 

Les entreprises liégeoises Artialis et ATC pharma ont signé, ce vendredi, un accord de collaboration, permettant aux deux compagnies de renforcer leurs compétences respectives en recherche clinique.

Spin-off de l’Université de Liège, Artialis a été créée en 2010 à l’initiative du Professeur Yves Henrotin. Employant 20 collaborateurs, elle est  spécialisée dans les troubles musculosquelettique. Elle intègre dans ses services une offre de support à la recherche et au développement ainsi que des solutions « clé-en-main » pour la réalisation d’études précliniques et cliniques. Artialis supporte ainsi le développement de nouveaux traitements dans le domaine des maladies articulaires telles l’arthrose et la polyarthrite rhumatoïde.

ATC pharma est une CRO (organisme de recherche sur contrats) proposant des études cliniques de phase précoce dont les études « first-in-man », évaluant une première administration d’un composé chez l’humain. Fondée en 1983, ATC Pharma est spécialisée dans les analyses biologiques de substances actives. La société possède des contacts privilégiés avec l’Hôpital Universitaire de Liège et les centres d’expertises de l’Université de Liège. Plus de 300 études cliniques ont été menées par ATC pharma depuis sa création, la plupart au profit de compagnies pharmaceutiques majeures.

«Grâce à ce partenariat avec ATC pharma, Artialis accède à une unité hospitalière pour la réalisation d’études cliniques en phase précoce. La phase I était le chaînon manquant de la chaîne de valeur d’Artialis. Nous pouvons maintenant proposer à l’industrie pharmaceutique, une offre complète, respectant les plus hauts standards de qualité, afin de soutenir le développement de médicaments du stade préclinique aux études post-commercialisation » a déclaré le Professeur Henrotin, fondateur et président d’Artialis.

« Nous sommes très heureux d’annoncer notre collaboration avec Artialis qui permettra à ATC de renforcer son positionnement pour la réalisation d’études cliniques de phase précoce et de tirer profit de l’expertise développée dans le domaine des maladies musculosquelettiques. Ce partenariat est un win-win pour les deux structures et devrait renforcer le positionnement de Liège dans la lutte contre les maladies articulaires. Il est primordial pour un centre de Phase I comme celui d’ATC de contribuer au développement de start-up et de spin-off régionales, Benjamin Boinem, Directeur Général Adjoint d’ATC.


A propos de l'auteur

Publication par communiqué de presse.



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑