Lg-Verviers Pivi_20160615-photo-PECHAKUCHA-LIEGE-3078-HR

Publié le 14-11-2016 | Cécilia Viroux

PechaKucha Liège : l’Open Science au programme

Le PechaKucha est un format de présentation venu tout droit du Japon, initialement destiné aux présentations des projets d’architectes et designers. Le principe est simple : l’orateur a 20 slides x 20 secondes, ni plus ni moins, pour passionner, convaincre, interloquer, challenger son public sur une thématique inspirante. Ce format particulier permet des présentations concises et rythmées, favorisant la communication des messages clés. Plus de 800 villes dans le monde célèbrent déjà le PechaKucha, dont Liège (à l’initiative de l’ASBL GOTORO).

La 3ème édition, la conférence PechaKucha Liège se déroulera le jeudi 24 novembre, dans la salle Millau du Val Benoit.

Cette année, l’évènement est construit autour du témoignage de 12 orateurs impliqués dans des domaines liés à l’Open Science. Les thèmes tels que l’impact de l’Open Access sur l’expérimentation animale, le rôle des sciences citoyennes pour le suivi de la biodiversité, l’intérêt de l’Open Data pour la cartographie en temps de crise humanitaire ou encore les raisons pour lesquelles le crowdfunding pourrait bien être l’outil idéal pour faire de la recherche indépendante seront développés tant par des universitaires que des représentants de la société civile face à un auditoire de 150 personnes.

Des exposés se succéderont de 19h00 à 21h30 pour se terminer par un walking dinner qui donnera l’occasion au public de rencontrer les différents orateurs.

Qu’est-ce que l’Open Science ?
L’Open Science est le concept d’ouvrir tous les aspects de la démarche scientifique ; de la formulation de questions et d’hypothèses scientifiques à la diffusion/vulgarisation des résultats de recherche, en passant par la discussion des méthodes, protocoles et résultats pour permettre à tous (professionnels et amateurs) de pouvoir collaborer et y contribuer. Il s’agit d’un terme générique qui englobe entre-autres les concepts d’Open Access, Open Data, Open Review, Open Source, Open Notebook, Open Education et Citizen Science. La structure incitative actuelle de la recherche, c’est-à-dire l’évaluation des chercheurs sur base du nombre de leurs publications dans des revues à facteur d’impact élevé mais payantes (c’est-à-dire fermées), n’encourage pas les chercheurs à s’engager sur la voie de l’Open. Grâce à de nombreuses initiatives, les choses sont progressivement en train de changer pour que peut-être un jour, l’Open Science devienne la norme. Cette édition est également un événement satellite de l’OpenCon 2016, la conférence de référence sur les questions d’Open Access, Open Education et Open Data qui se tiendra cette année à Washington.

Plus d’informations

  • Quand ? 24 novembre 2016
  • Où ? Salle Millau du Val Benoit – L’entrée est située entre les rues E. Solvay, A. Stevart et le quai Banning.


A propos de l'auteur



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑