Brabant wallon

Publié le 13-12-2016 | CP.

TriFinance, réservoir de compétences…

Disposant d’une filiale en Wallonie depuis tout juste cinq ans, TriFinance est spécialisé dans le conseil en matière financière et le contrôle de gestion.

A Louvain-la-Neuve

En 2011, le groupe a en effet créé une antenne TriFinance Wallonie-Bruxelles, basée à Louvain-la-Neuve. En l’espace de cinq ans, celle-ci a porté son effectif à une soixantaine de consultants et prévoit de réaliser un chiffre d’affaires de 7,8 millions d’euros en 2016. « Notre approche vis-à-vis des entreprises repose sur la « cocréation » : nos consultants ont pour mission de créer de la valeur ajoutée au sein de l’entreprise cliente en mixant les compétences et le savoir-faire des deux partenaires. Notre mot d’ordre est donc : “Ensemble, nous pouvons créer quelque chose de nouveau”. Ce mariage des expertises est la clé d’un tissu économique fort », explique François Taymans, directeur général de TriFinance Wallonie-Bruxelles.

TriFinance a construit sa réputation sur un modèle hybride alliant le conseil au support opérationnel dans des secteurs en très forte demande de talents : la finance et le contrôle de gestion. Elle peut ainsi répondre aux besoins d’accompagnement des moyennes et grandes entreprises en phase de transformation pour des objectifs déterminés, ainsi qu’en ressources externes.

Un réservoir de compétences

« Chez nous, la mentalité entrepreneuriale et les compétences priment sur le diplôme », souligne François Taymans. Un programme spécifique de développement personnel a été mis sur pied pour chaque consultant : combinant formation continue et coaching, il en fait des partenaires appréciés des entreprises clientes.

L’entreprise de conseil veut consolider sa présence dans les moyennes entreprises de plus de 50 personnes, en Wallonie comme à Bruxelles. « Nous pouvons mettre à leur disposition des consultants à temps partiel – par exemple, 2 semaines par mois – pour les accompagner dans un projet spécifique. Ou des experts aux compétences plus pointues travaillant à temps plein. Toujours avec cette mentalité du “faire” conjugué au “savoir-faire”. »

Mais les besoins sont également importants dans les grandes entreprises, « confrontées à de gros besoins de transformation »  estime le directeur de TriFinance Wallonie-Bruxelles.

www.trifinance.be


A propos de l'auteur

Publication par communiqué de presse.



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑