Wallonie picarde 4wapica 03

Publié le 03-01-2017 | Camille Desauvage

Editions Wapica : lancement d’une agence d’images patrimoniales

En 2011, quatre auteurs amoureux de leur région et plus encore, de son patrimoine, lancent la maison d’édition WAPICA. Depuis la fondation de l’asbl soutenue par les Fonds Claire et Michel Lemay, 22 beaux livres ont été publiés. Pierre Peters, Président, explique : «  Pour la réalisation des ouvrages, nous avons donc développé une banque d’images du patrimoine culturel de plus de 10.000 photos. Une mémoire collective que nous nous devons de préserver pour en faire profiter les générations futures et valoriser notre région. » Les prémices de Cultura Memoria, agence d’images patrimoniales sont lancées.

Des images partagées internationalement

 « Créer un logiciel qui nous était propre, c’était prendre le risque qu’il ne soit plus à jour dans quelques années. Or, l’objectif est de partager nos richesses. Nous avons déjà développé des partenariats avec europeana.eu, 53.000.000 de références en Europe, et numériques.be, le portail des musées de la Fédération Wallonie-Bruxelles. En collaborant, nous allons créer ensemble un « Wikipédia » des œuvres d’art. La Wallonie picarde constitue l’une des régions les plus riches au monde en termes de patrimoine artistique. Aujourd’hui pourtant, il est difficile de trouver des photographies numériques de ces richesses.»

Pourquoi agir ?

Au-delà de la nécessité de valoriser les richesses du patrimoine mobilier et immobilier, la maison d’édition installée à Tournai tient à tirer la sonnette d’alarme : de nombreuses œuvres d’art se détériorent ou disparaissent. « 2 musées sur 3 dans le monde manquent d’espace pour stocker leurs réserves. Une œuvre sur 3 n’est pas conservée dans les conditions adéquates pour assurer sa pérennité. Cultura Memoria a pour objectif d’apporter l’éternité au patrimoine menacé. Plus encore, nous souhaitons mettre en lumière toutes ces œuvres qui ne peuvent être exposées, faute de place et de moyens dans les musées.»

Cultura Memoria

Concrètement, le travail de Cultura Memoira se déroulera en trois phases :

  1. Le reportage photographique
  2. L’indexation en banque d’images
  3. La mise en ligne pour partager

Pour y arriver, l’asbl qui ne bénéficie d’aucun subside, est à la recherche de mécènes.

Le patrimoine, levier de développement économique

Une région chargée d’histoire, c’est un atout majeur pour son attractivité. Un investisseur étranger analyse toujours la richesse d’un territoire avant de s’y installer parce que toutes les entreprises ont besoin d’ancrage régional. Et quoi de plus ancré que le patrimoine artistique ? « Faute de financement étatique, la culture va basculer dans le privé, à l’instar des pays anglo-saxons. Cultura Memoria fonctionne sur ce même principe de partenariat patrimoine/privé. Les mécènes vont récupérer leur liberté, être acteurs du projet. Ils pourront financer la numérisation d’une collection qui portera leur nom. Les expositions virtuelles ou physiques rendront hommage à leur collaboration. »

Cultura Memoria est donc l’opportunité de laisser une trace pérenne de sa participation à une œuvre collective.

wapica 03

Rue d’Espinoy, 9 à 7500 Tournai – +32(0)473/45.13.06 – www.editionswapica.bepierre.peeters@wapica.be


A propos de l'auteur



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑