Brabant wallon FXDepireux - copie

Publié le janvier 17th, 2017 | par Stéphanie Heffinck

0

S’armer, face aux difficultés liées à l’exportation : Import-Export Clubs des CCI

Depuis de longues années, la CCI du Brabant wallon a misé sur l’internationalisation. Elle ne se contente pas d’assister les entreprises dans les nombreuses formalités liées à l’export. Elle les encourage aussi à développer leurs contacts internationaux en organisant des rencontres avec des acteurs du commerce international, des formations techniques et des clubs de partages d’expériences. Ces derniers, sous leurs différentes formes, ont prouvé leur efficacité. La vie d’exportateur n’est pas un long fleuve tranquille. En partager les vicissitudes, les bonnes pratiques et les succès a le mérite d’en baliser le cours qui, par corollaire immédiat, en paraît un peu moins tumultueux. 

En 2017, sous la houlette de François-Xavier Depireux , spécialiste et homme de terrain dans les Pays du Golfe (photo dans le bandeau de cet article), les  Import-Export Clubs des CCI cibleront les pays arabes du golfe persique…

logoimportexportclub

 Des obstacles nombreux…

Cités dans une enquête réalisée en septembre 2016 par Trends-Tendances pour le compte de Credendo, auprès de quelque 600 chefs d’entreprises belges, les principaux obstacles à surmonter par les entreprises exportatrices vont des coûts de la production en Belgique (41%) aux formalités (douane, administration, certification,… – 34%), en passant par les risques de non-paiements (36%).

Avec une présence dans 60 pays, FIB (Saintes) n’est certes pas novice en la matière mais atteste que les règles du jeu ne sont jamais fixées une bonne fois pour toutes ni analogues partout. « A l’intérieur des bassins économiques dans lesquels nous progressons, nous nous devons d’opérer des distinctions. Chacun y a ses règles propres ; c’est du cas par cas, tout y est exception » souligne René Branders, CEO. « La situation m’apparaît plus complexe qu’avant encore » poursuit-il en mentionnant notamment les problèmes de TVA intracommunautaire, de risques de change, de protectionnisme exacerbé. « On doit composer avec des nouveaux territoires, de nouveaux stakeholders ; tout l’art réside donc d’abord dans un bon repérage de cibles et du bon interlocuteur. Un exercice pour lequel le réseau des Chambres bilatérales dispersées dans le monde entier peut se montrer extrêmement bénéfique » ajoute le dirigeant de FIB citant également le soutien des Attachés commerciaux de l’AWEX.

Notant que l’infobésité n’arrange rien, « les bonnes informations se faisant parfois discrètes, au milieu de celles qui ne sont pas relevantes », le Président de la Chambre de Commerce & d’Industrie du Brabant wallon et de la Fédération des CCI belges insiste pourtant sur une fine connaissance préalable, notamment des aspects culturels qui sont la clé pour entrer sur un marché.

« Echanger avec d’autres sociétés qui sont déjà sur le terrain, s’inspirer des échecs qu’elles ont essuyé, de leurs découvertes, de leur success story, c’est gagner beaucoup de temps », assure René Branders.

 Import-Export Clubs : les pays arabes du golfe persique, en 2017

Les réflexions du chef d’entreprise du Brabant wallon, province riche d’entreprises présentant une importante propension à exporter, apportent du crédit aux formules favorisant les rapprochements entre entreprises dans leurs efforts de développement hors de nos frontières.

Bonne nouvelle, donc, pour les exportateurs : la Chambre de Commerce & d’Industrie du Brabant wallon réitère l’initiative des Import-Export Clubs, en 2017 en l’élargissant à la Wallonie, avec le concours des autres CCI.

A l’Ouest, la CCIBW organisera ses clubs en collaboration avec la CCI Hainaut et la CCI Wallonie picarde qui y intégreront des sociétés de leur territoire.

A l’Est, les clubs de la CCI Liège-Verviers-Namur et CCI Luxembourg belge progresseront ensemble, en parallèle, également sous la houlette de François-Xavier Depireux, spécialiste de la région ciblée.

Les 5 réunions interentreprises non-concurrentielles se dérouleront chaque fois dans une entreprise participante. Elles feront un tour de la question assez exhaustif, puisque les aspects stratégiques, financiers, culturels et douaniers liés à l’importation et l’exportation y seront traités. Un petit-déjeuner d’information est prévu le 22/03, à 8h15, à Nivelles (CCIBW – Av. R. Schuman, 101 – Parc d’affaires les Portes de l’Europe à 1401 Baulers).

Après l’Afrique subsaharienne, ce sont, cette fois, les pays arabes du golfe persique que les groupes aborderont, multipliant les partages d’expériences et échanges de bonnes pratiques.

« Il ne faudrait quand même pas oublier que l’on a un atout formidable, ici, en Belgique, s’exclame René Branders. Nous avons des lignes aériennes directes Bruxelles-Dubaï et Abou Dabi ! »

—-

Le programme :

Thématiques  et  dates pour les entreprises du Brabant wallon et du Hainaut

Réunion 1 : L’interculturalité, les 8 clés du succès dans le Golfe et les do’s et les don’ts avec des cas pratiques. (vendredi 12 mai de 8h30 à 12h00 + lunch)

Réunion 2 : Comment organiser son transport et quels sont les moyens de paiement les plus efficaces ? (vendredi 9 juin de 8h30 à 12h00 + lunch)

Réunion 3 : Témoignages d’entrepreneurs aguerris dans la région, leur vécu, leurs succès. (vendredi 29 septembre de 8h30 à 12h00 + lunch)

Réunion 4 : Comment trouver des partenaires et s’implanter, quels sont les meilleurs canaux de distribution ? Présentation des services de la CCI Belgo-Arabe à Bruxelles. (vendredi 20 octobre de 8h30 à 12h00 + lunch)

Réunion 5 : Rencontres diplomatiques avec les conseillers économiques et commerciaux des Ambassades des pays du Golfe. (vendredi 24 novembre de 8h30 à 12h00 + lunch)

CCI-de-Wallonie-import-export-clubs-500x203

Photo : le club de l’Afrique subsaharienne, lors de la précédente édition

ClubAfrique Subsaharienne


A propos de l'auteur



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑