Lg-Verviers

Publié le 02-02-2017 | CP.

Meusinvest et Ostbelgieninvest libèrent 10 millions d’euros pour les PME

C’est une première. Ostbelgieninvest et Meusinvest créent Move Invest (Meusinvest Ostbelgieninvest Venture Europe), une filiale FEDER (fonds européens de développement régional) commune. Grâce à cette filiale, ce sont 10 millions d’euros qui vont ainsi pouvoir être investis dans les PME locales (*).

 Cette filiale commune, dont le président est Yves Noël et le vice-président Jean-Michel Javaux, va permettre à OBI :

  • de disposer de moyens complémentaires afin d’étendre son activité
  • de partager l’expérience des équipes de Meusinvest dans le cadre de l’instruction et de l’exécution d’interventions régies par les règles communautaires européennes.

Toute entreprise intéressée peut prendre contact directement avec Ostbelgieninvest.

Il est également possible que les interventions décidées au sein de Move Invest soient complétées par une intervention d’Ostbelgieninvest et/ou du Groupe Meusinvest afin de permettre un effet levier plus important.

 La composition du capital et les apports sont les suivants :

  • Région wallonne (via FEDER) (40%) : 4.000.000 €
  • Invests (via RW) (60%) : 6.000.000 € – MEUSINVEST et OBI partagent à 50% cet apport.

Autre originalité de ce rapprochement entre Meusinvest et Ostbelgieninvest, ils profitent de la création de cette filiale commune pour prendre chacun une participation croisée au capital :

  • Meusinvest à hauteur de 7,04% dans OBI
  • OBI à hauteur de 0 ,76% dans Meusinvest.

Margit Veithen, directrice générale d’Ostbelgieninvest : « Nous nous réjouissons de ce rapprochement entre nos deux structures via la création d’une filiale commune. Filiale qui va nous permettre de pouvoir bénéficier pour la première fois dans l’histoire d’OBI de Fonds européens  ».

Gaëtan Servais, directeur général de Meusinvest : « La création de cette filiale commune est l’occasion pour Meusinvest de renforcer les liens avec Ostbelgieninvest et de mobiliser de nouveaux moyens au profit des PME de cette région très importante en termes de développement économique. »

 (*) Liste des communes où les PME doivent être installées pour pouvoir bénéficier de ces fonds : les communes de la région de langue allemande (Kelmis, Raeren, Lontzen, Eupen, Bütgenbach, Amel, Büllingen, Sankt-Vith et Burg-Reuland) et les communes contigües de la province de Liège (Plombières, Welkenraedt, Baelen, Waimes, Malmédy, Stavelot et Trois-Ponts), ainsi que toute autre commune de la province de Liège pour autant qu’un lien soit établi avec une des communes précitées.


A propos de l'auteur

Publication par communiqué de presse.



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑