Lg-Verviers LS MODELS (2)

Publié le 20-03-2017 | c. p.

LS Models : des trains miniatures reconnus dans le monde !

Installée à Sourbrodt (Waimes), la société LS Models conçoit depuis une quinzaine d’années différents modèles de locomotives, wagons marchandises et voitures voyageurs. Si elle se veut discrète, son expertise et le souci du détail qu’elle apporte dans ses réalisations HO, N et TT l’amènent aujourd’hui à concurrencer les plus grandes marques du modélisme ferroviaire dans le monde.

LS MODELS (4)Tous les amateurs de trains connaissent la Vennbahn, cette ancienne ligne de chemin de fer construite à l’origine par la Prusse et qui traversait les Fagnes. Jusqu’en 2001, elle a emmené les visiteurs en locomotives à vapeur d’Eupen à Butgenbach en passant par Raeren, Montjoie et Sourbrodt. A l’ancienne gare de Sourbrodt, 360 mètres de rails ont été préservés. Cinq wagons et une locomotive y ont pris place pour augmenter l’offre touristique de la commune de Waimes.
Bien peu le savent mais à quelques centaines de mètres de là, une petite entreprise s’est spécialisée dans le modélisme ferroviaire. Créée en 1992, la société LS Models (Limited Series Models) est aujourd’hui reconnue dans le monde entier pour l’authenticité qu’elle apporte à chacun de ses modèles réduits.  La qualité de ses réalisations lui permet de concurrencer les plus grandes marques que sont Fleischmann, Märklin ou Roco pour ne citer qu’elles. « C’est le soin et le souci du détail que nous apportons à chacun de nos modèles qui en font de véritables objets de collection, explique Daniel Piron, fondateur de LS Models. Nous sommes un peu devenus la Rolls Royce du modélisme ferroviaire. Avec notre petite équipe (4 personnes), notre liberté d’action au niveau des investissements est grande. C’est pourquoi nous proposons des modèles exclusifs et en tirages limités ».

Un marché reconnu pour être exigeant
Au fil de son histoire, la société LS Models a multiplié les collaborations mais elles ne se sont pas toutes révélées fructueuses. Depuis un an et demi, l’entreprise de Sourbrodt vole de ses propres ailes et les bénéfices engrangés sont directement réinjectés dans la réalisation de nouveaux projets. «  Les modèles sont imaginés et conçus dans nos ateliers à Sourbrodt avant d’être envoyés à nos dessinateurs en Autriche et en Slovénie. Les moules et les prototypes sont ensuite réalisés en Chine avant la production finale.  Entre l’idée de départ et la vente sur le marché, il faut compter un an ! Chaque modèle, produit entre 150 et 800 pièces, nécessite la prise d’au moins 10 000 photos ! », explique Daniel Piron. Les modélistes ferroviaires sont reconnus pour être très exigeants. « Si le toit d’un wagon compte 160 rivets, il y en aura aussi 160 sur nos modèles réduits ! ». Qu’il s’agisse de modèles à l’échelle 1/87è (HO), la plus courue dans le monde, 1/120è (TT) pour les pays de l’est ou 1/160è (N) pour le Japon essentiellement. Mais le modélisme ferroviaire reste une passion qui coûte cher. Et les prix pratiqués en découragent souvent plus d’un. Ce qui est explique sans doute en partie que ce marché n’intéresse que des collectionneurs qui ont entre 35 en 40 ans minimum et qui disposent d’un certain pouvoir d’achat. « Pour un modèle HO, il faut compter entre 65 et 95 euros pièce », indique Daniel Piron.

LS MODELS (3)Une âme d’enfant
Si la société LS Models a toujours préféré jouer la discrétion, elle est malgré tout présente sur les plus grandes foires et salons à la rencontre des modélistes et maquettistes. Elle faisait partie des quelque 2800 exposants au salon Spielwarenmesse de Nuremberg au début du mois de février et sera encore présente début avril au plus grand salon d’Europe de modélisme de Dortmund en Allemagne.
Pas à court d’idées, la société LS Models compte arriver à produire 20.000 modèles par mois dans un proche avenir dans ses cinq usines chinoises ! Parmi ses autres projets, la réalisation de voitures et de maisons en modèles réduits à l’échelle HO qui ne nécessiteraient aucun point de colle. « Je rêve aussi de reproduire le mythique train Venice Simplon-Orient Express qui relie Londres à Venise en une nuit avec décoration d’époque, bois précieux et verre selon la mode des années folles », nous raconte Daniel Piron. Retraité du chemin de fer, Daniel Piron est intarissable sur le monde du modélisme ferroviaire qui s’adresse presqu’exclusivement à un marché très ciblé. Point commun entre tous ces collectionneurs et lui : avoir su conserver une âme d’enfant.

 LS Models : Rue de Bosfagne n°31 à 4950 Sourbrodt

AUTEUR : MANU YVENS


A propos de l'auteur



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑