Brabant wallon Netoptickintocollectionoptique

Publié le 04-05-2017 | Stéphanie Heffinck

NETOPTIC : un lunetier qui voit loin

Qu’ils aient un visage fin, soient fortement myopes, cultivent un goût pour le rétro, celles et ceux qui portent des lunettes dénichent dans les gammes de NETOPTIC une monture spécifiquement adaptée. Installée dans le zoning de Saintes, la société conçoit en interne et produit dans ses propres usines des « accessoires » au design tendance et subtil.

Flexibilité !

« Certaines marques sont parfois esclaves d’une usine de production ; nous avons la nôtre et nous pouvons donc facilement en réguler les flux », indique Marie Nepper, Responsable communication Kinto, lorsqu’elle désire prouver la flexibilité de Netoptic. Cette culture de la flexibilité sur laquelle mise la société se retrouve aussi dans son management, lequel vient de bénéficier d’un lifting. « Depuis avril 2016, nous sommes occupés à revoir l’organisation de la société, passant d’un mode directif, à un mode participatif, avec les bonnes compétences aux bons endroits. Nous avons déterminé de nouveaux pôles, remixé certains services… »

Ce grand tournant reflète la recherche accélérée de réactivité pour se montrer à la hauteur des ambitions de la société, pour 2017. Déjà largement présente en France et en Belgique, Netoptic a en effet décidé d’appuyer sur le champignon à l’export, ciblant dans un premier temps l’Allemagne, l’Angleterre et l’Espagne. Et de développer le digital pour toucher le monde plus largement. Cette démarche, dans la forme qu’elle présentera ne devrait nuire en rien aux intérêts de ses premiers clients, les opticiens, avec lesquels la société entend encore renforcer les partenariats.

« Société indépendante mettant en avant les entreprises indépendantes » (sic), Netoptic laisse à ces dernières un maximum d’autonomie afin qu’elles puissent répondre aux demandes de leurs clients rapidement. « Grâce à nos flex interchangeables, par exemple, l’opticien peut procéder à la réparation instantanément, en boutique. Mais notre service après-vente réactif leur vient aussi en aide, restituant parfois la monture en un jour ! » insiste Marie Nepper.

Kinto et Malt

« Lorsqu’elle a été créée en 1974, à Bruxelles, notre société vendait des produits nettoyants pour lunettes et distribuait certaines marques de lunettes. En 1978, son fondateur, Celso Viejo, a souhaité sortir la sienne. La marque « KINTO » était née ! »

Aujourd’hui, elle génère quelque 70% du chiffre d’affaires de la société et ¾ des opticiens belges en disposent. Ce succès tient à la diversité des modèles (60 par an), des couleurs et à la cible très large de Kinto. En Kinto, on trouve par exemple des gammes spécifiques pour dames, adolescents, avec des motifs fun, enfants (« YKO by Kinto »), une gamme rétro unisexe avec d’anciens modèles remis au goût du jour… La marque s’est aussi fait un nom grâce à ses modèles adaptés aux visages fins.

Quant aux visages plus larges des hommes, ils peuvent chausser les lunettes de la marque MALT, développée depuis 3 ans, sous la forme de 2 collections.

Enfin, AKARTI joue dans la cour des montures plus techniques, alliant esthétique et confort pour les lunettes aux verres de lunettes plus épais, notamment.

A noter que Netoptic, avec « Topvision », fournit encore des produits nettoyants pour verres, même si ces derniers ne représentent qu’une partie marginale de son chiffre d’affaires…

Mais le lunetier voit clair… et loin !

Netoptic - Kinto - Collection solaire 2017

NETOPTIC S.A / N.V – Avenue Landas, 13 à 1480 Saintes – Tél : 02/377.20.97 – www.netoptic.be


A propos de l'auteur



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑