Hainaut Oserix 02

Publié le 04-05-2017 | Gaëtan Di Gravio

OSERIX : moins exposer pour s’imposer

En quelques années d’existence, Oserix a su se faire une place dans le secteur des essais non destructifs par gammagraphie grâce à une solution complète plus légère, plus robuste et plus « safe » que celles de la concurrence. 

Innovations

En termes d’essais non destructifs à destination du monde industriel (des canalisations pétrochimiques aux constructions navales en passant par les centrales électriques), la gammagraphie pourrait s’apparenter à ce qui se fait en radiographie à l’aide de rayons X : le rayonnement – gamma, en l’occurrence – généré par une source radioactive permet, par imagerie, de mettre en évidence les propriétés d’une pièce donnée.

 Là où les acteurs majeurs de l’imagerie par rayonnement s’affairent surtout dans les secteurs médicaux, Oserix se focalise sur l’usage industriel de ces techniques, avec une gamme aussi complète et qualitative que les leaders mondiaux en la matière. « Nous voulions proposer à nos futurs clients une alternative par rapport aux fournisseurs et produits existants » explique Philippe Tessely, CEO de cette société qu’il fonda en 2010 avec un bagage professionnel certain en la matière. « Ces innovations apportent une réponse aux besoins des utilisateurs : des produits plus légers, plus robustes et contenant le moins possible d’uranium appauvri. Nous avons donc opté pour des appareils dont le blindage est en tungstène, un métal dont les propriétés concurrencent celles de l’uranium, la radioactivité en moins ! Par rapport aux solutions habituelles, nous avons aussi remplacé l’iridium, très « agressif », par du sélénium. Cet élément offre une résolution d’image proche de celle des rayons X… »

 La sécurité comme moteur

Ces réductions de « doses » radioactives sont d’ailleurs au cœur de la R&D d’Oserix. « Notre philosophie de départ est d’agir directement sur la santé de l’opérateur, au-delà même de ce que prévoit la législation. Pour une utilisation en toute sécurité, chacun de nos appareils est équipé d’un système anti-éjection de la source radioactive et ce, afin de réduire tout risque de contamination. Afin d’offrir aux utilisateurs la possibilité d’intervenir sur un chantier, en plein jour, nous avons aussi mis au point une « enveloppe » qui permet de réduire le périmètre à sécuriser… »

 La structure même d’Oserix est elle aussi assez innovante pour ce secteur… « C’est un peu un nouveau modèle économique où nous nous sommes entourés de partenaires industriels qui sont aussi actionnaires de la société. Cette structure permet à chacune des parties d’amener son expérience, son expertise et son savoir-faire ! » Et de pouvoir continuer à opérer avec une dizaine d’employés, les infrastructures d’Oserix ne lui permettant pas de produire en Belgique. Déjà bien présente en Europe et en Afrique, la société multiplie ses démarches afin d’accroître son rayon d’action à l’Asie et à l’Amérique du Sud pour, à terme, intégrer un top 3 mondial dont elle n’est plus très éloignée…

Oserix 03

Oserix – Rue de Jumet, 83 à 6041 Gosselies – Tél : 071/25.86.34 – www.oserix.com


A propos de l'auteur



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑