Wallonie picarde

Publié le 04-05-2017 | Stéphanie Heffinck

Une reconversion… SALUCtaire !

Créée en 1923, une société familiale fabrique des produits pour tanins synthétiques ; avec la disparition progressive des acteurs de l’industrie du cuir dans notre pays, elle sera contrainte de changer son fusil d’épaule. La reconversion est devenue vitale. Elle sera aussi radicale ! Aujourd’hui, Saluc réalise des billes de billard et est devenue une référence mondiale dans ce domaine… Elle complète son activité avec les billes industrielles et les tables de billard modulables.

Résine phénolique

La concurrence chinoise, la société ne s’en soucie guère car avec un produit unique au monde, elle détrône les autres prétendants au titre de leader. « Nous avons consenti – et continuons à le faire – d’importants investissements en R&D », affirme Yves Bilquin, Directeur commercial et COO. « Nous produisons notre propre matière, une résine phénolique. Nous sommes les seuls au monde à utiliser ce produit pour notre bille de billard Aramith© ». La bille, dont la gestation prend près d’un mois ! – roule sur les tables de tous les championnats internationaux ; elle a inondé 80% du marché mondial. Saluc est garante de sa qualité absolue, maitrisant toute la chaine, depuis la fabrication de la matière première jusqu’à la commercialisation.

Présente dans plus de 80 pays, la société tire la majorité de son chiffre d’affaires de l’exportation (98%). Son premier marché est l’Asie, la Chine en particulier. La Corée, également, est un excellent client car ce pays a ouvert quelque 25.000 salles de billard ! Les Etats-Unis aussi commandent massivement les jolies boules lustrées, mariage heureux de la haute technologie et de l’artisanat belge dans un secteur de niche. « Nous ne déménagerons pas en Chine. C’est notre très grande fierté de conserver la production dans notre pays, martèle le Directeur commercial. Nous revendiquons notre belgitude et avons gagné notre renommée, un peu au même titre que le chocolat ! Evidemment, le premier sésame est avant tout un bon produit qui peut répondre à la demande ». Pour se frayer la voie vers le succès qu’elle connaît aujourd’hui, l’entreprise de Callenelle a misé sur la qualité et la durée de vie de ses « fruits colorés », résistant à d’importants frottements au contact de la table (ndlr : la température peut dépasser les 250° !). Et qui dit longévité dit aussi économies pour les propriétaires de salles de billard.

 Billes industrielles et tables convertibles

Mais l’activité de Saluc ne se cantonne pas à Aramith©.

« Nous avons aussi une division Preciball, leader mondial dans la fabrication et la fourniture de billes industrielles, pour diverses applications, des solutions sur mesure, reprend Yves Bilquin. Pour les billes de Trackball, par exemple, Preciball a raflé 95% du marché mondial ».

Enfin, la société propose également depuis 2007 des tables de salle à manger modernes convertibles en un clin d’œil en… tables de billard. Après le repas, il suffit d’ôter le plateau en 3 parties et d’optimiser la hauteur de la « table Fusion », grâce à une solution « easy-lift » pour se lancer dans une partie de jeu endiablée. Et l’invention n’a rien d’un objet de pacotille avec sa pierre naturelle, son drap de billard Simonis, son système de poches plates, ses bandes K66 pour de meilleurs rebonds. A nouveau, elle illustre l’alliance de la recherche, du design et de la main de l’homme. Une preuve supplémentaire que Saluc ne reste jamais sur ses acquis.

???????????????????????????????????????????????????????????????????????????????

SALUC – Rue de Tournai, 2 à 7604 Callenelle – Tél : 069/77.82.11 – Internet : www.saluc.com


A propos de l'auteur



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑