Wallonie no image

Publié le 15-05-2017 | CP.

1 Belge sur 2 ignore ce que l’Europe investit en Belgique

Le Belge semble peu au courant des investissements consentis par l’Europe dans son pays. Plus de la moitié (55,3 %) de nos concitoyens ignorent que l’Europe investit dans des milliers de projets en Belgique afin de stimuler l’emploi et la croissance économique. Telle est la conclusion d’une étude indépendante menée auprès de 1 000 Belges pour le compte de la Représentation de la Commission Européenne en Belgique.

Les efforts de l’UE restent dans l’ombre

L’Europe investit dans des milliers de projets au sein de ses États membres afin de promouvoir l’innovation, donner un coup de pouce aux starters ou aux jeunes, doper la croissance d’entreprises établies et, partant, de stimuler l’économie. Elle le fait aussi en Belgique, bien que 55,3 % des Belges l’ignorent. Les Flamands et les Bruxellois sont les moins au courant des efforts européens.

 UE_invest_région

 Source : étude iVOX indépendante menée auprès de 1 000 Belges pour le compte de la Représentation de la Commission Européenne en Belgique

Marianne Thyssen, Commissaire Européenne pour l’emploi, les affaires sociales, les compétences et la mobilité des travailleurs, explique : « La création d’emplois via des investissements est la principale priorité de la Commission Européenne. À cet effet, l’Europe met plusieurs sources de financement à disposition pour faciliter la création de croissance et plus de cohésion sociale et économique au bénéfice de nos entreprises et citoyens. »

Un vaste arsenal de mécanismes d’investissement

Il est à noter que 49 % de nos concitoyens sont incapables de citer le moindre fonds européen. Parmi ceux qui ont connaissance de ces financements européens en Belgique, ils citent le Fonds européen de développement régional (FEDER) (28,5 %) et le Fonds social européen (FSE) (25,2 %). Le Plan d’investissement pour l’Europe, également appelé « plan Juncker » (19,0 %), complète le top 3 des mécanismes qui évoquent quelque chose aux Belges.

« Le Plan d’investissement pour l’Europe (ledit ‘plan Juncker’) joue, lui aussi, un rôle prépondérant dans la stimulation des investissements, la promotion de l’emploi et l’activation de la croissance en Belgique et, par extension, en Europe. Lancé en 2015, le Fonds européen d’investissement stratégique (FEIS), à la base du plan Juncker, devrait générer 183 milliards d’euros d’investissements supplémentaires en Europe et 4,8 milliards en Belgique », ajoute la Commissaire Thyssen.

L’impact de l’UE visible à l’échelon local

L’objectif de l’Europe est essentiellement d’avoir un impact local en Belgique. L’UE apporte une aide financière à diverses organisations belges qui coachent et forment les citoyens pour les aider à trouver un emploi. En soutenant financièrement les agences de placement régionales ainsi que de nombreuses associations sans but lucratif, le Fonds social européen contribue à multiplier les chances d’accéder au marché du travail dans les différentes régions de Belgique. Malgré les efforts déployés par l’Europe, environ 8 Belges sur 10 (78,7 %) indiquent ne pas en avoir connaissance.

UE_invest_typedefonds

Source : étude iVOX indépendante menée auprès de 1 000 Belges pour le compte de la Représentation de la Commission Européenne en Belgique

Et pourtant, comme témoigne Marine Troisfontaines, Directrice de Job’In, une asbl wallonne qui accompagne les demandeurs d’emploi dans la création de leur propre emploi : « Aujourd’hui, environ un quart des sociétés créées sont des initiatives de demandeurs d’emploi, il y a une opportunité à prendre pour la Wallonie dans ce domaine. Souhaitant augmenter les chances de réussite et de durabilité des projets des demandeurs d’emploi, nous avons utilisé des fonds européens pour mettre en place nos antennes d’accompagnement situées en Wallonie. Les résultats sont visibles : plus de 2 000 personnes ont été aidées à lancer leur propre entreprise à ce jour. Sans ce soutien de l’Europe, notre équipe serait probablement réduite de moitié, et nous n’aurions pas pu aider autant de porteurs de projet ».

Philippe Sollie, CEO de Flen Pharma, une PME de Kontich (Anvers) qui conçoit des produits innovants pour le traitement et le soin des plaies, est également convaincu de l’importance des investissements européens pour la Belgique : « L’aide octroyée par l’Europe par l’intermédiaire du Fonds européen d’investissement stratégique (FEIS) est essentielle à la recherche de nouveaux produits dermatologiques centrés sur le patient. L’aide européenne nous a notamment permis d’étoffer notre équipe de chercheurs. Flen Pharma emploi actuellement 78 collaborateurs. Quelque 400 000 personnes utilisent chaque année le produit Flamigel®, qui favorise la cicatrisation des brûlures et des coupures. »

Tags: ,


A propos de l'auteur

Publication par communiqué de presse.



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑