Brabant wallon

Publié le 24-05-2017 | Stéphanie Heffinck

Emmanuel Guily (Polymar) : l’innovation à bride abattue

Spécialisée dans l’étude et la fabrication de pièces thermoplastiques par injection, Polymar a particulièrement investi le créneau des petites et moyennes séries techniques, en véritable « touche à tout » ultra-flexible. Ses clients se retrouvent dans des secteurs variés tels que : le pharmaceutique (portoirs d’éprouvettes, dévidoirs de sparadrap, colliers insecticides pour chiens et chats), le bâtiment (clips pour panneaux isolants, systèmes de ventilation, cales pour châssis,…), l’électronique (radars et détecteurs de mouvements,…), le sport (accessoires de golf, chronos de karting, de casques de moto…). L’énumération pourrait être encore plus longue car les pièces moulées par injection sont largement plébiscitées pour leurs qualités en termes de légèreté, de résistance aux chocs, à la traction, à la variation de température, aux UV ou pour le design qu’elles peuvent épouser.

Début des années 80, Jacques Guily décide avec un ami d’enfance de remettre en fonctionnement une petite presse d’injection. Il va en expérimenter toutes les potentialités et transformer ce qui n’était qu’un simple hobby en activité à temps plein. Il quitte alors son poste d’enseignant en électronique aux Arts & Métiers de La Louvière et lance sa société, il y a 35 ans. Son fils, Emmanuel, le rejoint en 2001 et dirige aujourd’hui Polymar dans laquelle Jacques s’investit toujours sans compter. Le binôme s’est mutuellement enrichi de ses expériences et approches complémentaires : « la partie ‘vision stratégique’ que j’ai apportée et l’aspect développement de projets, pour mon père », relève Emmanuel qui a abandonné une carrière dans le secteur bancaire pour soutenir l’évolution de la société familiale. En sortant sa propre gamme de produits (« Compositi® »), celle-ci s’est dotée d’une nouvelle dynamique qui représente aujourd’hui 50% de l’activité…

BIO EXPRESS 

– Naissance le 01/09/1970

– Marié, 2 enfants

– Etudes en gestion financière (FUCAM) et maitrise fiscale (Solvay)

– Chargé de relations professionnelles, analyste crédit-Générale de Banque (94-

2000)

– Entre chez Polymar (2001)

– Rachat de 100% des parts (2005)

MON COUP DE GENIE :

« Le coup de génie est venu de mon père ; il a eu l’idée avant tout le monde de sortir un étrier d’équitation en plastique. En nous inscrivant dans l’audace et l’innovation et en cassant les codes classiques, nous avons mis du temps avant d’être pris au sérieux. Puis, ce fut un véritable raz-de-marée lorsque le polymère a enfin été perçu comme une véritable alternative aux étriers en métal.», retrace Emmanuel Guily. Plus tard, la société a à nouveau exprimé son âme de pionnière, en introduisant des couleurs inédites (ndlr : « Premium »), souvent peps, dans une gamme qui porte désormais le nom de « Compositi® ». « Nous avons également ouvert la voie du confort du cavalier grâce à notre étrier avec amortisseur » (ndlr : « Reflex »), insiste le chef d’entreprise qui répète que sa société a souvent accompagné, voire même précédé certaines tendances : matières, fashion ou confort. La dernière en date est celle de la sécurité renforcée. Le projet d’étrier de sécurité monobranche « Helix » de la marque Compositi®, dont la sortie officielle est annoncée pour ce mois de septembre 2017, lui a d’ailleurs valu de remporter le prix Boost Up 2017 soutenant la mise sur le marché d’innovations conçues par des industries créatives wallonnes. A la croisée entre le savoir-faire de Polymar, les attentes des utilisateurs et le talent des designers, l’étrier « Helix » allie les critères de la sécurité, du confort et de l’esthétique. Il est doté d’une branche qui s’ouvre lorsque le cavalier chute, afin de libérer son pied et d’éviter qu’il ne soit traîné par sa monture. « Plusieurs versions personnalisables seront commercialisées avec différentes couleurs, des logos ou drapeaux ; nous avons poussé la customisation jusqu’à y intégrer la technologie LED, pour les sorties nocturnes. Helix résume notre philosophie : un produit de qualité, alliant le design à l’innovation tout en offrant le juste prix. Notre volonté pour l’avenir est de tirer vers le haut notre marque Compositi® avec des produits toujours plus pointus et en adéquation avec les attentes des cavaliers.»

MON COUP DE FORCE

« Au départ, même si nous aidions nos clients à développer des produits innovants, nous avions un positionnement de sous-traitants industriels uniquement. A l’époque, l’un de nos gros clients représentait 40% de notre chiffre d’affaires ! Cette situation est évidemment dangereuse pour une PME qui avance alors en dents de scie, au gré de ceux-ci. En 2008-2009, face à la crise, nous avons décidé de prendre notre destin en main et de concentrer notre énergie dans le développement de nos propres produits. Nous avons réalisé une intégration verticale complète, dans un marché de niche : trouver les bonnes idées, faire les études de marché, le développement, le prototypage, les investissements dans les moules, le packaging, la vente… Sous notre marque déposée « Compositi® », nous proposons une gamme d’accessoires pour l’équitation, comportant des étriers, par type d’activité – course, jumping, randonnée, 1er âge,… – mais aussi des éperons à embouts interchangeables, des guêtres de protection aérées pour les jambes des chevaux, des protections de selles, etc. »

MON COUP DE GUEULE 

« Je suis parfois déçu de constater que les entreprises ne font pas assez spontanément appel aux fabricants locaux alors qu’il existe chez nous un véritable savoir-faire et une expertise de pointe. La délocalisation peut, dans certains cas, s’avérer une moins bonne opération que prévu lorsqu’on analyse tous les frais cachés (délais, qualité, transport, SAV,…). Nous avons, en Belgique, un service, une qualité à revendiquer. J’aimerais constater une volonté plus générale de réduire l’écart entre les 2 alternatives…

Rue de l’Industrie, 3 à 1400 NIVELLES – Tél : 067/21.13.98 – www.polymar.be

« Du tac au tac »

CCI mag’ : Quelle est la qualité que vous préférez chez un homme ?

« L’honnêteté ».

CCI mag’ : « Et chez la femme » ?

« Sa joie de vivre ».

CCI mag’ : « Le défaut que vous ne supportez pas ? »

« La mauvaise foi ; l’incapacité à reconnaître son erreur ! »

CCI mag’ : « Votre rêve de bonheur » ?

« Un tour du monde avec ma famille ! »

CCI mag’ : « Ce que vous voudriez être » ?

« Navigateur ! Mais je ne désespère pas de l’être un jour ! Mon épouse et moi adorons la

voile ».

CCI mag’ : « Le pays où vous désireriez vivre » ?

« La Bretagne ? L’Ecosse ? Ou plutôt la Nouvelle Zélande ! Probablement le dernier havre de paix sur terre !… »

CCI mag’ : « Votre héros dans la vie réelle » ?

« Héros est un terme un peu fort, mais ma source d’inspiration est mon père, par sa capacité à réaliser les choses ».

CCI mag’ : Votre domaine culturel préféré » ?

« Le cinéma, plutôt le cinéma d’auteur. Mais je suis très éclectique. Ce qui me séduit, dans le 7è Art, c’est l’évasion qu’il procure… »

CCI mag’ : « Quel est le don de la nature que vous aimeriez avoir » ?

« Le don d’arrêter le temps ! Pas de le figer éternellement, mais de l’arrêter quand, tout à coup, vous êtes dans un moment d’harmonie ».

CCI mag’ « Quelle est la faute qui vous inspire le plus d’indulgence ? »

« Celle qui est due à l’inexpérience ! »

CCI mag’ : « Quelle est votre devise » ?

« La seule distance qu’il puisse y avoir entre soi et ses rêves, c’est la crainte d’échouer ! »

copyright photos : E. Herchaft-Reporters

_EH17712

Rue de l’Industrie, 3 à 1400 NIVELLES – Tél : 067/21.13.98 – www.polymar.be


A propos de l'auteur



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑