Lg-Verviers

Publié le 28-09-2017 | Jacqueline Remits

Mesydel : un outil pour arriver rapidement au consensus

Jeune spin-off de l’Université de Liège, Mesydel commercialise un logiciel et une expertise permettant de mener un sondage en ligne. Une situation à analyser ? Une solution à trouver ? Cet outil permet de rassembler rapidement des points de vue divers pour un diagnostic objectif.

Au Sart Tilman, où les spin-off poussent plus vite que les champignons en  automne, une petite nouvelle est en train de voir le jour. Mesydel commercialise un logiciel du même nom et une expertise qui permettent de mener une enquête, un sondage en ligne, suivant une méthode prospective reconnue, la méthode Delphi. « Inventée par des Américains dans les années 1950, elle aide à aboutir à un consensus, commence Martin Erpicum, fondateur de Mesydel. Nous avons décidé de l’informatiser et de lui intégrer des outils d’analyse basés sur les sciences humaines. Par une succession de questionnaires et à l’aide d’experts, l’objectif est d’arriver à un positionnement commun de personnes sur une même question. » La méthode est utilisée pour poser un diagnostic, anticiper une tendance ou créer une vision partagée.

De la Fondation Bill Gates aux PME
Un exemple ? « Pour la Fondation Bill Gates, nous avons travaillé avec des experts sur les seuils de sévérité de la maladie de la dengue en vue de l’adaptation de vaccins. » L’outil sert également à évaluer le danger de la concurrence. « Un spécialiste des chalets de vacances nous a demandé d’évaluer son positionnement par rapport à Airbnb afin d’améliorer son service. Il peut aussi être utile à une société qui voudrait comprendre pourquoi les employés ne restent pas longtemps et souhaiterait établir un diagnostic pour y remédier. »

Comment ça marche ? Les consultations se composent de plusieurs tours. Entre chacun d’eux, une synthèse sert de base au questionnaire suivant. Durant le premier tour, des questions ouvertes sont adressées aux participants. Une analyse des réponses est réalisée par un expert à l’aide du logiciel et des outils intégrés. Les opinions exprimées sont synthétisées, reformulées et soumises à la validation lors d’un second tour. Des tours supplémentaires sont organisés jusqu’à l’obtention du résultat escompté, c’est-à-dire le consensus.

Un nouveau marché à attaquer ? Un concurrent qui sort du bois et que vous voudriez connaître un peu mieux ? Une évaluation prospective à réaliser ? Le logiciel peut vous aider à prendre la bonne décision et à avancer plus vite. « Nous visons différentes cibles, précise Robin Crunenberg, Business Development Manager de Mesydel. Ce sont essentiellement les organisations et les PME. Pour les entreprises de taille moyenne qui ne parviennent plus à réunir l’ensemble de leurs collaborateurs autour d’une table afin de prendre des décisions constructives, ce logiciel est l’outil idéal. »

Depuis plusieurs années, Martin Erpicum, sociologue de formation, travaille sur Mesydel au sein du laboratoire Spiral de l’ULg. Il a déjà noué des contacts avec une dizaine de clients potentiels. Robin Crunenberg, spécialiste en gestion, est chargé de développer le projet. En tant que First Spin-off, celui-ci a bénéficié d’une bourse de la Région wallonne. « Depuis 2014, nous avons professionnalisé et développé le logiciel, souligne Martin Erpicum. Nous y avons intégré des modules supplémentaires. A présent, nous sommes prêts à passer au stade suivant, à faire évoluer le projet en entreprise. » Des contacts sont noués, notamment avec des centres de recherche. D’autres prospects sont dans le collimateur de la jeune société dont l’agenda se gonfle un peu plus chaque jour. Logique car, comme le dit le slogan de la jeune entreprise : « C’est toujours le moment de prendre la meilleure décision sur base de l’intelligence collective ».

Mesyde : The Labs, rue Bois Saint-Jean, 15, 4102 Seraing, 04 353 30 00, https://mesydel.com


A propos de l'auteur



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑