Lg-Verviers

Publié le 12-10-2017 | CP.

Nouvelles perspectives pour le Marché matinal de Liège

Inauguré en 1964 à Droixhe, le Marché de Liège était alors un centre de distribution moderne et performant qui alimentait en produits frais tous les grossistes de la région de Liège et environs. Le vent a cependant tourné dans les années 1980. L’avènement des grandes surfaces, avec leur propre logistique, a modifié considérablement la donne. En ville, les petits commerces traditionnels de fruits et légumes – qui venaient s’approvisionner au Marché de Liège – se sont fait plus rares.

Le Marché a dès lors connu une certaine spirale négative : moins d’occupants, donc moins de ressources pour l’entretien du site… Petit à petit, les marchands ont commencé à déserter les lieux, laissant près de la moitié des bâtiments inoccupés.

Après cette période difficile, le Marché a toutefois réussi à redresser la barre. En 2014, un premier programme d’investissement de 400 000 euros a permis de rénover une vingtaine de locaux et de susciter l’engouement de nouveaux exploitants. En 2015, une deuxième phase d’investissement de même ampleur a été lancée avec un succès identique ramenant le taux d’occupation à 80%.

Le Marché de Liège a poursuivi sa politique d’investissement de sorte qu’à ce jour, le taux d’occupation frise les 100%, la situation financière est totalement assainie et de nouvelles perspectives sont désormais envisageables. Une construction respectueuse de la chaine de froid et offrant des possibilités d’accueillir des produits en provenance de nos producteurs locaux en fruits et légumes sera le défi de la prochaine décennie.

Au-delà de l’aspect quantitatif, il faut également relever le fait que le Marché représente aujourd’hui 58 exploitants issus en grande majorité du secteur alimentaire, composant de la sorte une masse critique qui compte. Qui pense aujourd’hui « denrées alimentaires fraîches et métiers de bouche » pense automatiquement « Marché de Liège » ! Et ça, c’est fondamental.

Le Marché de Liège en chiffres

  • 30 000m² bâtis sur un terrain de 13 hectares
  • 100 000 visiteurs par an
  • 500 personnes occupées sur le site
  • 100 camions de plus de 25 tonnes par jour
  • 58 exploitants
  • 12 tonnes d’agneaux par jour (transformateur de viande d’agneau n°1 en Belgique)


A propos de l'auteur

Publication par communiqué de presse.



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑