Wallonie

Publié le 30-11-2017 | CP.

INVEST FOR JOBS : une année 2017 très encourageante

INVEST FOR JOBS, fonds d’investissement privé créé fin 2015 par les partenaires sociaux du secteur du métal et de la technologie a investi dans sept entreprises belges non cotées. Ces investissements devraient contribuer à consolider environ 1200 emplois et à en créer un millier  à court terme. D’ici fin 2018, le fonds d’investissement souhaite avoir investi au total  30 à 50 millions d’euros dans 15 à 20 entreprises.

La création d’emploi au centre des préoccupations
INVEST FOR JOBS s’adresse aux entreprises non cotées dont l’activité a un impact positif sur l’emploi en Belgique. Le fonds soutient les entreprises sur le long terme via une participation en actions, en obligations, ou via un financement mezzanine (quasi-capital).

L’objectif principal est de garantir un rendement financier raisonnable pour un important avantage social. « Nous offrons à nos actionnaires un rendement raisonnable, mais stable sur le long terme. Cela nous permet de verser des bonus aux entreprises dans lesquelles nous investissons quand elles atteignent leurs objectifs d’emploi », explique Marc Bolland, co-directeur.

« Parmi les 95 demandes que nous avons reçues au cours de l’année écoulée, nous avons sélectionné 7 entreprises dans lesquelles nous investissons actuellement. Il s’agit réellement d’entreprises qui d’une part font preuve d’énormément de dynamisme et de créativité pour réaliser de nouveaux projets, et d’autre part mettent l’emploi et la création de nouveaux jobs au centre de /leurs préoccupations », confirme Eric Jonkers, co-directeur.

Répartition géographique et sectorielle
Les sept entreprises dans lesquelles investit INVEST FOR JOBS sont très diversifiées, tant sur le plan géographique qu’en termes d’activité. « Nous souhaitons équilibrer encore davantage cette répartition géographique et sectorielle dans les années à venir. Les entreprises dans lesquelles nous investissons actuellement sont réparties sur les provinces d’Anvers, du Limbourg, du Brabant wallon, de Liège et du Hainaut. Nous aimerions pouvoir y ajouter les cinq autres provinces. Sur le plan sectoriel, notre activité d’investissement est actuellement répartie sur cinq grands secteurs : immobilier/construction, IT/hardware, santé, services et industrie alimentaire », précise Eric Jonkers.

Il s’agit concrètement des sept entreprises suivantes : la start-up liégeoise Image Mattersspécialisée dans le hardware, la résidence limbourgeoise pour seniors Orelia, le spécialiste de l’immobilier Century 21, le spécialiste des portes de sécurité coupe-feu et acoustiques Eribel, le chocolatier Galler, la start-up RORYCO/ crowdbeamer qui offre une solution interactive de présentation, et Calyos, une entreprise carolorégienne qui développe des système de refroidissement liquides pour composants électroniques.

Résultats et pronostics
Le capital d’ INVEST FOR JOBS  est de 100 millions d’euros libérés à concurrence de 25 millions d’euros.
A ce jour, les montant investis en equity s’élèvent à  2.050.000 euros et les montants investis en bonds à 8,6 millions d’euros (+ 4 millions d’euros en cours).
INVEST FOR JOBS reste tout aussi ambitieux dans ses pronostics pour l’année à venir. Marc Bolland : « D’ici fin 2018, nous voulons réaliser 30 à 50 millions d’investissements dans 15 à 20 entreprises. Et ce avec une proportion de frais généraux – internes et externes – de maximum 1 %. En continuant progressivement à développer notre technique d’hybridation entre critères financiers et critères «  emploi » , nous voulons sans cesse améliorer le ratio investissements / l’emploi. Nous voulons également influer sur la qualité de l’emploi et mettons l’accent sur un emploi direct, à temps plein, local et non délocalisable. »


A propos de l'auteur

Publication par communiqué de presse.



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑