Lg-Verviers

Publié le 07-01-2018 | CP.

Mozer déménage l’Europe

MOZER BELUX débute ce lundi le contrat exceptionnel auprès de la Commission européenne portant sur toutes les opérations de logistique et de déménagement de ses différents bâtiments. D’une durée de 4 ans, il représente plus de 500.000 heures de prestations. 

Rue Belliard, Rue Breydel, Rue de la Loi, Avenue d’Auderghem, Avenue de Beaulieu, Avenue de Cortenbergh, ou encore le Rond-point Schuman… Avec quelques autres, ces adresses constituent le cœur du quartier européen bruxellois, là où se dressent plus de 80 bâtiments et sites de la Commission, dont le célèbre Berlaimont ou travaillent quotidiennement 2700 fonctionnaires. Il faut encore y ajouter plusieurs bureaux situés aux Pays-Bas et au Luxembourg et on obtient la zone que couvre le nouveau marché remporté par MOZER BELUX, sans doute le plus important d’Europe jamais signé dans le secteur du déménagement.

L’objectif est d’assurer la mobilité des quelque 35.000 fonctionnaires européens sur les 4 prochaines années. Certes, ils ne vont pas tous changer d’espace de travail durant cette période, mais la mobilité interne est importante et nécessite une logistique sans faille.

Jusqu’à 110 personnes occupées par jour
Pour répondre à cette demande, MOZER BELUX mettra à disposition de la Commission toute son expérience et son savoir-faire. Elle va surtout planifier le travail de 70 à 90, voire 110 personnes par jour ! Un challenge de taille, à la hauteur des ambitions de l’entreprise leader en Belgique dans le secteur du déménagement d’entreprises.

« Nous devrons assurer une parfaite continuité des prestations tout au long de la mission », souligne Olivier MOZER, CEO. « Nous disposons, pour ce faire, d’un personnel qualifié et formé aux nombreuses tâches que le métier de déménageur représente. Il faut en effet pouvoir circuler dans Bruxelles, porter des caisses et du mobilier, mais aussi le monter et le démonter… Bref, c’est un véritable job multifacettes. »

Du vert dans les rues de Bruxelles
Avec cette opération, il ne sera pas rare de croiser les célèbres camions verts de la société de déménagement dans les quartiers européens de la capitale. Au total, cela mobilisera 8 à 10 véhicules qui seront tous aux normes Euro VI, la plus exigeante des normes européennes mises en place pour les véhicules lourds afin de limiter les émissions polluantes liées au transport routier.

« Nous devons augmenter notre flotte, ce qui suppose de consentir à d’importants investissements financiers », explique Olivier MOZER. « Mais cela est indispensable si l’on veut répondre aux obligations contractuelles liées au marché, notamment en matière de limitation de la pollution. »

Si le prix était l’un des éléments déterminants dans l’attribution de cet important marché, il n’était pas pour autant le seul critère pris en considération. L’expérience de MOZER dans la gestion de ces missions « hors normes » a également beaucoup compté dans l’analyse.

L’entreprise avait d’ailleurs déjà remporté ce même marché il y a quelques années, avant de décliner les derniers appels d’offres. Avec ce contrat, la nouvelle Direction, c’est-à-dire la 4e génération MOZER, compte bien repositionner l’entreprise, tout en lui assurant stabilité et croissance, sans pour autant désorganiser tout ce qui est déjà en place.

Créée il y a 70 ans, cette entreprise familiale partage des valeurs fortes avec des collaborateurs qualifiés, qui suivent des formations régulières et répartis entre employés, contremaîtres, chefs d’équipe, chauffeurs, porteurs et emballeurs.

« Nous sommes sans aucun doute l’une des entreprises belges du secteur qui compte le moins de turn-over au sein de son personnel », souligne Olivier MOZER. « Nous sommes une PME fière de son image familiale et nous appliquons des principes de respect mutuel dans notre management au quotidien. »

 


A propos de l'auteur

Publication par communiqué de presse.



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑