Lg-Verviers

Publié le 26-02-2018 | CP.

Mélanie Lemmens : innovation chocolatée

Une jeune chocolatière liégeoise, Mélanie Lemmens est la première personne à inventer un calage mangeable (en chocolat) pour ses boites de pralines. Un défi compliqué mais relevé haut la main. Portrait d’une chocolatière dont la réputation d’excellence dépasse désormais les frontières du plat pays.

Depuis l’enfance, Mélanie Lemmens rêve de chocolat et de pâtisserie. A l’adolescence, elle savait qu’elle deviendrait chocolatière et pâtissière. En ouvrant son magasin et son atelier rue Neuvice, à Liège, elle a fait de sa passion, son métier.

Baptisée Carré Noir, sa boutique propose des tablettes, des pralines, ses célèbres moustaches et prout de licornes, mais aussi des initiations à la confection de pralines moulées.

Elle sera la première à lancer une boutique en ligne belge, entièrement dédiée au chocolat.

Des distinctions en cascade
Conjuguant passion et talent, Mélanie Lemmens voit, depuis quelques années, les récompenses s’accumuler. En 2014, elle a ainsi obtenu l’Award dans la catégorie « Starter » au BeCommerce Awards. En 2017, elle a décroché la médaille d’argent à l’International Chocolate award, à Londres (compétition indépendante célébrant l’excellence dans la fabrication des chocolats surfins et des produits fabriqués à partir de ce chocolat).

Un calage en chocolat
Mélanie Lemmens déteste les produits d’emballage qui ne se recyclent pas. Pour ses boîtes de pralines, elle a bien sûr choisi le carton. Mais à l’intérieur de la boîte, pas question d’utiliser du plastique pour caler ses pralines. Alors ? Un calage en carton ? Ce serait trop simple. Avec l’aide d’un designer (François Royen) et d’une bourse à l’innovation, elle a, durant deux ans, planché sur un calage… en chocolat.

Mélanie Lemmens nous explique : « L’idée du calage en chocolat m’est venue grâce à une amie, Catherine Jamar, fondatrice de la société liégeoise Jam&Ry et spécialiste du calage respectueux de l’environnement.

Plusieurs prototypes ont vu le jour avant d’arriver à la version finale, en carré (qui fait référence au logo Carré Noir) permettant d’accueillir 4 pralines. « Il aura fallu des heures de tests, d’essais, d’échecs pour finalement arriver à un produit qui se retire facilement du moule. Ce qui a été compliqué à réaliser, c’est qu’il devait être léger (que la boite ne dépasse pas un certain nombre de grammes, par exemple) mais incassable. »

Les matériaux mangeables sont dans l’air du temps : l’innovation de Marie Lemmens a donc de beaux jours devant elle. « La qualité du calage est identique à celles des pralines présentent dans la boite », souligne notre chocolatière. Par ailleurs, cette nouveauté n’a pas d’impact sur le prix.  Ce calage a, enfin, une fonction de présentation. On peut le disposer avec les pralines n’importe où, pratique pour accompagner le café ! »

Dans un futur proche, Mélanie Lemmens aimerait développer plusieurs couleurs (lait, fraise…) pour son calage.

Infos : www.carrenoir.be

Auteur : Clara Mottet


A propos de l'auteur

Publication par communiqué de presse.



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑