Lg-Verviers

Publié le 08-03-2018 | Clara Mottet

Andaman7 séduit le mécénat

Bernard Majoie, président fondateur de la Fondation Fournier-Majoie, apporte personnellement son soutien à Andaman7, la start-up belge qui a développé l’application du même nom pour gérer son dossier santé.

Retiré de l’industrie du médicament, mais impliqué dans le monde des start-up en biotech, Bernard Majoie est toujours en quête de chercheurs-trouveurs, susceptibles d’apporter aux patients et au corps médical des solutions de progrès. C’est cette motivation qui l’a amené à investir 150 000 €, à titre privé, dans Andaman7, la start-up belge à l’origine d’une application mobile gratuite de dossiers santé synchronisés pour patients et médecins.

Andaman7 est une application gratuite donnant accès à tout moment aux données médicales personnelles de l’utilisateur. Ce dernier tient lui-même son dossier santé à jour avec les informations médicales qu’il juge pertinentes telles que les médicaments pris récemment, les allergies, le protocole de soin après une consultation médicale, les rappels de vaccins, les effets secondaires d’un traitement,…

L’utilisateur crée sa propre communauté (médecins, aide-soignants, parents, amis,…) avec laquelle il décide de partager tout ou partie de son dossier santé. Aucune information n’est stockée dans le cloud. La sécurité et la confidentialité sont donc garanties.

« J’avais eu l’occasion de rencontrer Vincent Keunen, le fondateur d’Andaman7, lors d’une réunion de l’EORTC (European Organisation for Research and Treatment of Cancer). J’ai été séduit par son initiative et j’ai décidé de contribuer personnellement à son appel de fonds, parce que je crois beaucoup au principe qui sous-tend sa création», explique Bernard Majoie. « Il s’agit d’une solution concrète qui répond au besoin du patient de ne plus se sentir isolé et démuni face à la maladie, surtout dans le cas d’une affection à haut risque. Le fait par exemple de favoriser la pluridisciplinarité dans l’approche du traitement est l’un des bénéfices importants de la procédure automatique proposée par Andaman7[…] Le fait que ces données puissent être partagées avec les professionnels de son choix est aussi un avantage pour le médecin. Cela lui permet d’avoir une meilleure connaissance du dossier médical de son patient et cela évite par la même occasion les examens redondants et qui demandent du temps. Je pense que tout le monde y gagne, le médecin, le patient et la sécurité sociale. »

© nito

Clara Mottet (avec communiqué de presse)


A propos de l'auteur



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑