Wallonie

Publié le 12-03-2018 | CP.

Visite d’État au Canada : l’industrie alimentaire belge en quête de nouvelles perspectives

14 producteurs d’aliments et de boissons belges espèrent poursuivre leur croissance au Canada à l’occasion de visite d’État. L’exportation des denrées alimentaires belges vers le marché canadien a augmenté de 10 % en moyenne par an ces dernières années. Par ailleurs, l’entrée en vigueur de l’accord commercial du CETA crée davantage d’opportunités.

Jean Eylenbosch, président de Fevia, la fédération de l’industrie alimentaire belge, explique l’importance de cette visite d’État pour notre secteur : « Le Canada est actuellement notre 4ème marché d’exportation le plus important et génère un chiffre d’affaires de 133 millions d’euros. De plus, nos exportations vers le Canada ont augmenté ces dernières années de 10 % en moyenne. Le chocolat et les bières en particulier sont fortement appréciés, mais nous sommes convaincus que nos produits de qualité et innovants offrent davantage de potentiel de croissance. L’exportation est le moteur de croissance de l’industrie alimentaire belge et contribue aux investissements et à la création d’emplois dans notre pays. Misons dès lors pleinement sur nos atouts par le biais de la marque de promotion food.be ! ».

Le chocolat belge est bien ancré au Canada
Chaque année, environ 8 millions de kilos de chocolat belge sont exportés vers le Canada. Le chocolat et les confiseries représentent près de la moitié des exportations belges.

  • The Belgian Chocolate Group exporte depuis 10 ans vers le Canada et ouvrira un Belgian Chocolate Café cet été à Vancouver.
  • Smet Chocolaterie, producteur de décorations à base de chocolat, a sa propre filiale à Toronto et présentera lors de cette mission une innovation dans le cadre de la lutte contre les déchets en plastique : une paille en forme de chocolat
  • Le producteur de biscuits et de desserts Poppies dispose de sa propre unité de production en Caroline du Nord et conquiert de là le marché canadien avec ses profiteroles et éclairs.
  • La Chocolaterie Guylian prévoit une importante augmentation de l’exportation de ses chocolats en forme de fruits de mer vers le Canada dans les années à venir suite à la suppression des droits applicables à l’exportation grâce au CETA.
  • De plus en plus de chocolatiers artisanaux canadiens utilisent le chocolat Callebaut.

Les restrictions commerciales pour les brasseurs belges se poursuivent
C’est principalement la bière belge qui a augmenté sa cote de popularité auprès des Canadiens ces dernières années : depuis l’année 2000, la quantité de bière provenant de Belgique à destination du Canada par an a été multipliée par dix, soit 46 millions de litres par an. Néanmoins, les défis ne manquent pas puisque l’importation des bières est entre les mains de  magasins d’Etat, ce qui limite les perspectives de croissance de nos brasseurs.

Une gamme variée de produits belges
La Belgique a bien plus à offrir que du chocolat et de la bière, comme le prouve l’entreprise de Flandre Occidentale Ardo, le plus grand producteur de légumes,  fruits et épices surgelés. Ardo a repris l’année dernière l’entreprise VLM Foods, basée à Montréal, et conquiert à partir de là le marché nord-américain.
Les entreprises alimentaires participant à ce voyage démontrent que la collaboration belge marque des points au niveau international. Belberry Preserves, qui avec sa gamme de pas moins de 200 produits représente un bel exemple de diversité, fait partie des acheteurs d’Ardo. Depuis sa nouvelle usine à Marke, cette entreprise exporte déjà vers une quarantaine de pays, dont le Canada, où elle est implantée depuis 10 ans. L’entreprise innovatrice Cosmofarma répond à la tendance canadienne des superfoods, à base de compléments alimentaires vegan et végétariens. Cette dernière utilise des matières premières en provenance du Canada et d’Europe, dont des ingrédients alimentaires de Cosucra, un des membres de la délégation.

Une visite d’Etat ouvre également des portes pour les entreprises débutantes, comme le montre l’entreprise Happy Bags. Cette entreprise souhaite rendre le thé plus fun pour les enfants et a signé son premier contrat de distribution intercontinental avec un partenaire canadien.

Le ministre-président wallon Willy Borsus rendra visite à McCain dans le cadre de leur investissement récent sur le site de production de Lutosa en Leuze-en-Hainaut, le plus grand investissement canadien en Wallonie de ces dernières années et qui représente 80 emplois supplémentaires.

Des innovations à base de chocolat en l’honneur de la Reine
Ensemble, ces entreprises mettront en avant la qualité, la diversité et le caractère innovant de l’alimentation et des boissons belges lors de l’événement « Belgian Food & Gastronomy » dans le centre  Callebaut CHOCOLATE ACADEMY™ à Montréal. C’est l’une des 20 académies de Callebaut qui ont pour objectif de partager à l’échelle mondiale l’expertise belge avec les professionnels du chocolat. Avec le lancement du chocolat rose « ruby », Callebaut a prouvé tout récemment qu’il reste la référence en matière d’innovation dans le secteur du chocolat. Ce chocolat a été développé dans le centre de recherche à Wieze.
La délégation de l’industrie alimentaire accueillera la Reine Mathilde lors de cet événement. De nombreuses surprises l’attendent : une praline de Callebaut Belgian chocolate y sera présenté ainsi qu’une ganache au sirop d’érable canadien, des étudiants de l’académie créeront une pièce maîtresse pour Pâques et une sculpture surprise d’un icône belge à base de chocolat sera dévoilée.

© Guilherme


A propos de l'auteur

Publication par communiqué de presse.



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑