Lg-Verviers

Publié le 15-05-2018 | CP.

Groupement d’employeurs : 1.2.3.cdi prend le relais d’UDIL.GE

UDIL.GE est un groupement d’employeurs qui a vu le jour en 2014 pour aider au reclassement des ouvriers licenciés d’ArcelorMittal. Dans le cadre de sa mission,  UDIL.GE a engagé pour une durée de maximum 2 ans 275 travailleurs licenciés par le groupe sidérurgique. UDIL.GE a mené des actions de réinsertion professionnelle comprenant la recherche active d’emploi, le jobcoaching individualisé, l’investissement dans la formation en vue d’actualiser les compétences et la mise à disposition du personnel auprès des entreprises membres essentiellement industrielles. Les activités d’UDIL.GE étaient financées par un subside de la Région wallonne et par le chiffre d’affaires généré par les mises à disposition de son personnel.

Malgré plusieurs freins à la réinsertion (employabilité faible, âge, faible technicité, restrictions médicales, faible mobilité et salaire garanti selon les termes de l’accord tripartite), plus de 71% des travailleurs ex-ArcelorMittal ont obtenu un contrat dans un autre organisme ou entreprise qu’UDIL.GE avant la fin de leur contrat chez UDIL.GE.

Dès juillet 2017, UDIL.GE a commencé à accompagner des demandeurs d’emploi ayant subi un licenciement collectif provenant d’autres entreprises du bassin liégeois. 25 nouveaux travailleurs ont ainsi été réinsérés.

Mais fin 2017, le ministre de tutelle a décidé d’arrêter le subside en faveur d’UDIL.GE, subside qui finançait les actions sociales de jobcoaching et de formation.

L’aventure continue
Malgré l’arrêt du subside, l’aventure continue aujourd’hui sous l’impulsion de l’ancienne équipe de direction. Quatre personnes connaissant bien le tissu économique liégeois : Pierre-Philippe Janssen (Administrateur délégué – Advanced Coating), Xavier Ciechanowski (Directeur – UDIL.GE et XCManagement), Jean-Benoît Scheen (DRH – UDIL.GE, Magotteaux Liège, Godiva, Areva Belgium (ex Alstom-EIB), Pneu Uniroyal (Continental)) et Pierre Pinard (Consultant – 2beGood HR Services, A-Th & Assoc., Equip’Interim).

Baptisée 1.2.3.cdi, leur nouvelle structure – 100% privée cette fois – est également un groupement d’employeurs. Elle propose trois services distincts aux entreprises : la sélection de candidats, avec des compétences spécifiques, qui sont mis à disposition de l’entreprise ; l’engagement d’intérimaires avec un contrat longue durée ; après 2 ans en CDD sur le pay roll, les entreprises qui ne peuvent proposer de cdi risquent de perdre des compétences. 123cdi propose d’engager ces travailleurs et de les mettre à disposition de l’entreprise.

L’ambition de 123cdi est de devenir le leader des Groupements d’employeurs wallon (objectif de 150 travailleurs). Un groupement multisectoriel avec une spécialisation dans les profils en faveur de l’industrie, que ce soit des ouvriers, des employés ou des cadres.

123cdi asbl :  Rue de l’Avouerie, 7 4000 Liège · info@123cdi.be · www.123cdi.be

© industrieblick


A propos de l'auteur

Publication par communiqué de presse.



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑