Lg-Verviers

Publié le 02-07-2018 | CP.

Leansquare et Nethys investissent 1 million € dans ØPP

Leansquare et Nethys ont décidé d’investir 1 million € dans ØPP et de créer ensemble ØPP STARTUP STUDIO.

ØPP STARTUP STUDIO booste des projets pour lesquels il met à disposition ses experts multidisciplinaires (programmation, marketing, design, testing, etc.). Il propose également sa compétence très spécifique de gamification qui consiste à appliquer des techniques du jeu pour créer de l’adhésion et assurer le déploiement des produits.

LE CONCEPT DE ØPP STARTUP STUDIO C’EST…

La mutualisation des ressources de production. Les porteurs de projets et entrepreneurs, souvent découragés, sont confrontés au manque de moyens matériel et humain dans le lancement et l’élaboration de tout projet innovant. Le capital humain est crucial principalement dans les projets technologiques. C’est le pôle qui coûte le plus cher pour les jeunes entrepreneurs souvent en manque de financement. Conséquence, le lancement est souvent laborieux, et après une première version non aboutie, les ressources de production viennent à manquer. Dès lors, les opportunités réelles se meurent ou se perdent dans les délais beaucoup trop longs.

Grâce au « Service For Equity », ØPP START- UP STUDIO met du personnel expert à disposition (essentiellement des développeurs et designers, ils sont le cœur des projets) et permet ainsi de franchir les premières étapes qui vont de l’idée à la commercialisation. Il s’agit clairement d’industrialiser et/ou de valoriser efficacement et durablement les projets.

Concrètement, c’est ainsi que ØPP STARTUP STUDIO sélectionnera annuellement entre 5 et 6 projets sans limitation de secteurs avec l’ambition d’en faire des produits où des porteurs de projet détiendront une participation au capital.

Ce projet de studio s’est construit au départ de la société de l’entrepreneur liégeois Dominique Mangiatordi, ØPP s.a, créée il y a un an, et qui propose déjà des solutions, applications, logiciels, chatbots… en exploitant la Gamification. Aujourd’hui rebaptisée ØPP STARTUP STUDIO, l’entreprise suit une évolution naturelle et sensée.

UN OUTIL COMPLEMENTAIRE AUX INCUBATEURS ET ACCELERATEURS
« Les structures d’incubation/accélération ont permis et réussi à rendre ses lettres de noblesse au statut d’entrepreneur » souligne Charlène Renier, Responsable Innovation pour le groupe Nethys. Pour LeanSquare cet investissement dans ØPP permet de compléter son dispositif de soutien aux start-up en ajoutant un service plus directement orienté sur l’aide à la pro- duction. Il en va de même pour les autres structures avec lesquels Nethys et Meusinvest sont déjà partenaires et chez qui des talents éligibles pour le studio pourront être identifiés.

« Nous réfléchissons au concept de START- UP STUDIO depuis près de 2 ans, un complément pragmatique à l’écosystème déjà mis en place avec nos formules de financement de start-up », déclare José Zurstrassen, président de LeanSquare. « Le succès des studios comme Rocket Internet à Berlin ou, plus proche de nous, celui de eFounders nous montre l’intérêt d’un tel outil ».

Ces deux actionnaires investissent ensemble 1 million d’euros pour accélérer le déploiement de ØPP STARTUP STUDIO en Wallonie.

UN RELAIS D’INNOVATION
Dans cette même réflexion, Nethys s’est inscrit dans ce projet qui lui permettra notamment d’utiliser le studio afin d’accélérer l’innovation et de lancer de nouveaux projets pour le groupe actif dans des secteurs concurrentiels (télécom, média et énergie). « L’approche se veut dynamique conformément à la réalité et à l’exigence des marchés », commente Charlène Renier. « Il faut de la réactivité et des ressources afin de continuer à proposer des produits innovants à valeur ajoutée. Nethys, via le STARTUP STUDIO, continue sa stratégie de création d’emplois et d’innovation en assurant les développements et l’industrialisation ».

ØPP STARTUP STUDIO édite déjà 4 solutions, dont l’application Hunterz innovante dans le processus de recrutement par cooptation. Cette application est déjà commercialisée en France, au Luxembourg, en Belgique et en Suisse. Parmi ses actionnaires privés, elle compte également Christophe Chatillon (fondateur de Tapptic).

Dominique Mangiatordi reste l’actionnaire principal de la société, l’équipe en place se renforcera encore à la rentrée avec 6 nouveaux collaborateurs dans ses bureaux installés Place Cathédrale, au cœur de la Cité Ardente, pour un démarrage début septembre 2018.


A propos de l'auteur

Publication par communiqué de presse.



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑