Lg-Verviers

Publié le 11-09-2018 | CP.

Vin du Pays de Herve souffle sa première bougie

Au début, il y a un rêve. Le rêve partagé par une poignée d’entrepreneurs amateurs de vins et de projets à vocation sociale qui s’enthousiasment autour d’un projet commun : celui de faire revivre un vignoble au Pays de Herve.
Et tant qu’à produire du vin, faisons en sorte que celui-ci soit de qualité, à l’image de la production agro-alimentaire au Pays de Herve. Et que ce projet s’inscrive dans une vision à long terme, respectueuse de son environnement et de ses habitants.

L’ambition ? Créer un domaine viticole de 10 hectares au Pays de Herve.

L’objectif ? Produire « de la vigne à la bouteille » un vin labellisé bio dans un chai appelé à faire battre le cœur du projet.

Une coopérative à finalité sociale …

Portée sur les fonts baptismaux en septembre 2017 et constituée en société coopérative à responsabilité limitée et à finalité sociale (SCRLFS), la coopérative Vin du Pays de Herve s’est fixé l’objectif de lever un million d’euros afin d’exploiter au moins 10 hectares de vignes. Aujourd’hui, la coopérative a levé plus de 360.000 euros auprès de plus de 320 coopérateurs2 via une opération de crowdfunding.

La coopérative souhaite mener le projet « de la vigne à la bouteille » et prévoit de produire dans son propre chai – encore à construire à proximité des vignes en cours de plantation  – des vins effervescents et des vins blancs d’abord, avant de s’attaquer à la production de vins rouges.

Respecter l’environnement et les hommes

La coopérative Vin du Pays de Herve s’inscrit dans une démarche qui se veut respectueuse de son biotope naturel, mais aussi social.

En matière d’exploitation, la coopérative a choisi de recourir aux techniques de production les plus respectueuses de l’environnement et a d’ores et déjà initié les premières démarches pour obtenir le label Bio pour tous les vins qui sortiront de son chai à l’horizon de 2021. Pour minimiser le recours aux intrants, le choix de cépages interspécifiques a été posé en fonction des sols, du climat, mais aussi de leur résistance aux maladies.

Quant au choix de la structure, il s’est porté sur une Coopérative à finalité sociale. Celle-ci entend adopter un mode de gestion transparent et participatif. Elle compte soutenir des projets, des échanges ou des réseaux à vocations sociales, économiques, culturelles, d’insertion professionnelle ou d’éducation permanente. La coopérative souhaite devenir un acteur local du développement de l’économie sociale et de la protection de l’environnement.

Premières plantations

Une étape de plus a été franchie début mai 2018 dans le projet de la coopérative «Vin du Pays de Herve» : en deux jours, 20 000 pieds ont été plantés sur 4 ha de terrain à Hombourg (Te Berg), Aubel (Messitert) et Clermont S/Berwinne (Crawhez).

En juillet 2018, ce sont les palissages qui ont été installés sur ces parcelles afin de permettre à ces pieds de vigne de s’élancer vers le ciel.

Les premiers cépages plantés sont destinés à produire des vins blancs, effervescents et tranquilles (Johanniter, Solaris, Souvignier Gris et Muscaris).

Comment participer au projet ?

Pour se développer et atteindre le seuil de viabilité, la coopérative a encore besoin de nouveaux coopérateurs ainsi que de nouvelles parcelles de terrain. Les personnes intéressées trouveront toutes les informations pour devenir coopérateur sur le site www.vindupaysdeherve.be. Quant aux propriétaires, désireux de planter des vignes mais  aussi d’ « échanger » avec d’autres parcelles plus propices à ce genre de cultures, ils sont invités à contacter la coopérative.

 


A propos de l'auteur

Publication par communiqué de presse.



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑