Lg-Verviers

Publié le 18-10-2018 | Frédéric Van Vlodorp

Fabien Defays et Gregory Reichling (Citius Engineering) : le parcours d’ingénieurs entrepreneurs

Une même double formation, un partage d’expérience dans une grande entreprise et une envie commune de créer leur activité : à 30 ans, Gregory Reichling et Fabien Defays ont fondé Citius Engineering, une entreprise d’ingénierie.

C’est l’histoire de deux amis qui ont suivi les mêmes études d’ingénieurs à l’Université de Liège, avec une orientation en électromécanique. Gregory Reichling, natif d’Eupen, débute sa carrière à Aix-la-Chapelle, dans un centre de recherche privé centré sur la mécatronique.
Fabien Defays, lui, reste deux années supplémentaires à l’Université de Liège, principalement à Montefiore où il est actif dans l’électricité, la mécanique et l’automation.

Après ces expériences, les jeunes ingénieurs se retrouvent à Techspace Aero, devenue Safran. Ils collaborent dans un département développant des bancs d’essais pour moteurs d’avions. « Nous étions une petite équipe d’une cinquantaine de personnes. Nous avions la souplesse d’une PME tout en bénéficiant de la force et des moyens d’une grande entreprise ».

Cette période est synonyme de nombreux voyages, avec comme clients des motoristes, des compagnies aériennes et l’armée, seul client belge. Elle est aussi très formatrice, à bien des égards. « Nous avons notamment appris à structurer, établir des règles, suivre des procédures, etc. C’est un atout d’avoir une expérience dans une grande entreprise. »

Après deux ou trois années sur les hauteurs de Liège, les deux compères commencent à réfléchir en termes d’entrepreneuriat. Cette phase va aussi de paire avec un retour dans les auditoires ; Gregory Reichling et Fabien Defays suivent 2 ans d’études en cours du soir en management à HEC-ULiège, histoire d’enrichir leurs notions de droit, de comptabilité, de marketing, etc… « C’est mieux de faire ce type de formation après avoir déjà un peu expérimenté le monde des entreprises » analysent-ils aujourd’hui.

Lancer leur propre activité titille les deux hommes. « Notre métier, c’était de gérer des projets multidisciplinaires dans l’électromécanique. Pour garder une entreprise manufacturière en Europe, il faut automatiser. Avec le temps, les sociétés se sont concentrées sur leur core business et elles n’ont pas toujours les moyens et les compétences en internes pour réussir ce défi. » 

Gregory Reichling et Fabien Defays le reconnaissent : si les ingénieurs ont toujours envie d’inventer quelque chose de génial, la réalité est autre. « Notre constat, c’est que nous étions meilleurs pour proposer des services d’ingénierie plutôt que dans la création et la commercialisation d’un produit. »

Le déclic est provoqué par leur patron de l’époque chez Techspace Aero, Philippe Schleicher. Il avait fait venir WSL – l’incubateur wallon des sciences de l’ingénieur – pour ses employés qui avaient des projets d’entreprise. La rencontre est fructueuse et ouvre des perspectives. « C’est aussi le rôle d’une entreprise dont une partie des capitaux est publique : pousser à l’entrepreneuriat afin de développer l’économie locale » constatent-ils. C’est même un projet venu de leur société qui leur met le pied à l’étrier, avant que les contrats – petits mais avec une deuxième grande référence, AB-InBev – se succèdent.

A-t-il été facile de quitter une belle entreprise ? « Certains voient le risque plutôt que l’opportunité. Or, le risque était quasiment nul. Nous avions 30 ans, pas encore d’enfants et jute un peu d’argent à mettre dans le capital. Si nous avions échoué, l’aventure était quand même valorisable et nous aurions retrouvé un job avec nos 5 années d’expérience. »

Gregory Reichling et Fabien Defays sont heureux de leur choix : leur vision s’est avérée pertinente. Leur équipe pluridisciplinaire (mécanique, électricité, informatique, automation…) assure du clé sur porte et intègre des machines complètes pour apporter des solutions destinées à faire évoluer les moyens de production des entreprises. « Il y a 30 ans, elles le faisaient elle-même ; aujourd’hui, elles font appel à des prestataires spécialisés. »

Dans le magnifique quartier général de Citius Engineering récemment érigé au Liege Science Park, le vaste atelier jouxte les bureaux. C’est ici que sont développées, testées et construites les solutions techniques proposées aux clients issus de tous les secteurs, avec une concentration dans l’aéronautique, le spatial, l’automobile et l’agro-alimentaire.

L’entreprise a grandi par fusion (Engiconcept, KST) et acquisition (Ciseo). « Reprendre des sociétés permet de gagner du temps : les équipes sont déjà expérimentées et autonomes, avec des clients déjà existants. » 

Aujourd’hui, les ambitions se situent également à l’international. La stratégie est de rester généraliste en Wallonie et de se spécialiser dans un secteur pour l’étranger. « Pour qu’un client étranger vienne vous chercher, il faut être expert dans un domaine, sans quoi la concurrence est forte. Avec Ciseo, nous sommes sur le bon chemin. »

Enfin, Gregory Reichling et Fabien Defays ont toujours soigné les réseaux. Le premier est d’ailleurs président d’Agoria Liège-Luxembourg. « C’est une manière de rendre ce qu’on nous a donné et d’apporter notre contribution à des organisations qui soutiennent l’industrie. »

CITIUS ENGINEERING, C’EST :

  • Une entreprise d’ingénierie spécialisée en mécanique, en électricité, en automation et en robotique
  • 45 collaborateurs directs
  • Un chiffre d’affaires de 5 millions d’€
  • Une implantation flambant neuve dans le Liege Science Park
  • Une filiale (Ciseo) centrée sur les sciences du vivant, employant 25 personnes à Gosselies pour un chiffre d’affaires de 3,5 millions d’€ (en partenariat avec les sociétés LASEA et UNISENSOR, et les partenaires publics Meusinvest et SRIW)

DU TAC AU TAC

Vos principales qualités ?

« Nous sommes des optimistes nés, avec les aspects positifs et négatifs que cela comporte. Nous pensons au bien-être et à la formation de nos collaborateurs, nous sommes attentifs au cadre de travail et à la bonne ambiance. »

Vos principaux défauts

« Nous sommes incapables de rester sans bouger ; nous avons besoin de nouveaux projets pour nous motiver. »

Si c’était à refaire…

« On recommence sans hésiter, la vie entrepreneuriale est passionnante ! »

Votre devise ?

« La valeur de l’entreprise, c’est le personnel. Nous aimons donner de l’autonomie et responsabiliser nos collaborateurs. »

 Coup de génie

« Avoir pressenti le besoin de créer des services ‘clé sur porte’ pour développer les moyens de production des entreprises. »

Coup de cœur

« Nous avons reçu un très bon accueil dans le monde de l’entrepreneuriat où il y a de l’entraide et peu de compétition entre concurrents. Et pour ceux qui souhaitent se lancer, il y a beaucoup d’acteurs pour vous soutenir et vous encadrer, comme le Réseau Entreprendre avec son système de parrainage. »

Coup de gueule

« On noircit souvent l’image de l’industrie wallonne alors qu’elle compte beaucoup de perles et de beaux projets. Ce secteur est le moteur économique de la région. Heureusement, les autorités publiques l’ont bien compris et soutiennent à fond l’entrepreneuriat. »

BIOS EXPRESS

  • G.R. : né le 13 février 1978.  En couple, 2 enfants. Passions : : la famille, le sport, la moto et la photo.
  • F.D. : né le 1er septembre 1978. Marié, 3 enfants. Passions : le hockey, la lecture et les sorties entre amis.
  • 2001 : décrochent leur diplôme d’ingénieur à l’Université de Liège
  • G.R. 2001-2003 : travaille au Centre Européen de Mécatronique, un centre de recherche privé axé sur la mécatronique à Aix-la-Chapelle
  • F.D. 2001-2003 : travaille à Montefiore (ULiège) et se spécialise en robotique et en contrôle de procédés industriels
  • 2003-2009 : évoluent chez Techspace Aero (Cenco) comme chefs de projet au sein du département spécialisé dans la conception, la réalisation et la commercialisation de bancs d’essais.
  • 16 avril 2009 : cofondent Citius Engineering
  • Depuis 2009 :  sont Administrateurs délégués de Citius Engineering. Grégory est principalement en charge du commerce et du Business Developement, Fabien cordonne les opérations.
  • G.R. depuis 2016 : président d’Agoria Liège-Luxembourg
  • F.D. depuis 2016 : vice-président du réseau Entreprendre

CITIUS ENGINEERING : Rue Louis Plescia, 7 à 4102 Seraing – Tél : 04/240.14.25 – info@citius-engineering.comwww.citius-engineering.com


A propos de l'auteur



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑