Lg-Verviers

Publié le 05-12-2018 | Céline Léonard

Newpharma : 60.000 € de CA en 2008, 80 millions en 2018

Quelques jours seulement après son arrivée sur le marché suisse, Newpharma célèbre son 10ème anniversaire. L’occasion  de revenir sur l’impressionnante croissance de cette entreprise liégeoise devenue le leader belge de la pharmacie en ligne. 

En 2009, la Belgique adoptait une nouvelle législation autorisant la vente en ligne de médicaments sans prescription médicale. Une évolution synonyme de révolution au sein d’un secteur alors entré dans une certaine routine. Ayant anticipé ce changement législatif, Jérôme Gobbesso et Mike Vandenhooft sont prêts à saisir la balle au bond. Quelques mois plus tôt, ils ont fondé Newpharma, la première pharmacie belge en ligne. Jusqu’alors limitée à la vente de produits cosmétiques, la jeune société étend d’emblée son offre aux médicaments ne nécessitant pas d’ordonnance. Les sceptiques sont alors nombreux : pourquoi les gens effectueraient-ils ce type d’achats en ligne alors que l’on trouve une officine à chaque coin de rue ? Mais une décennie plus tard, force est de constater le succès de Newpharma.

13 pays
Pas moins de 200 collaborateurs composent aujourd’hui les rangs de la firme liégeoise. Parmi eux, une équipe de 5 pharmaciens distillant chaque jour, par mail ou par téléphone, des dizaines de conseils au 1,6 million de patients de Newpharma.
Au-delà de la Belgique, l’entreprise commercialise ses 35.000 références en France, en Allemagne et aux Pays-Bas, notamment. Fin novembre, elle a fait son apparition sur le marché suisse portant ainsi à 13 le nombre de pays où elle est désormais présente.
La société s’est également renforcée en accueillant, l’an dernier, dans son actionnariat Korys et Colruyt alors qu’elle s’était jusqu’alors développée sur fonds propres.

+40% en 2018
Pour 2018, Newpharma s’attend à flirter avec les 40% de hausse de son chiffre d’affaires pour ainsi transformer les 60.000 € de 2008 en 80 millions.
La plateforme envisage, en outre, la construction d’un nouveau bâtiment de 20.000 m2 à Wandre. Un site qui viendra étoffer les 8.000 m2 dont elle dispose déjà sur la commune.
Parallèlement, un plan ambitieux de recrutement devrait être mis en place permettant l’engagement de 50 à 100 collaborateurs par an d’ici à l’horizon 2020 (aussi bien des profils peu qualifiés qu’hyper pointus).

Des challenges multiples
Loin de se reposer sur ses lauriers, Newpharma se tourne déjà vers les 10 ans à venir. « Nous nous penchons, par exemple, sur les problématiques des ‘online doctors’, de la digitalisation des prescriptions – qu’elles traitent de médicaments en vente libre ou sur ordonnance – des dossiers patients partagés, ou encore de la M-Health afin d’être prêts le moment venu. »

Un secteur qui a encore un avenir
Dans le cadre de son 10ème anniversaire, Newpharma a convié dans ses infrastructures des dizaines de pharmaciens. « Ces derniers portent, pour la plupart, un regard négatif sur notre activité », explique Jérôme Gobbesso. « En les invitant à découvrir notre société de l’intérieur, nous voulons leur donner l’opportunité de se faire leur propre opinion. Le message que nous voulons leur tenir est le suivant : le secteur est malade, mais il existe encore un avenir pour les pharmaciens qui sauront se réinventer en se rassemblant ou en se spécialisant, par exemple. Si demain mon fils me disait qu’il veut devenir pharmacien, je lui dirais de foncer, mais de penser à se différencier. »

Plus d’infos : www.newpharma.be

©MARIEEMOREJ

 

 

 

 

 

 


A propos de l'auteur



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑