Lg-Verviers

Publié le 21-01-2019 | Frédéric Van Vlodorp

Cédric Swennen (SPI) : prêt pour le départ !

A 43 ans, Cédric Swennen devient directeur général de l’agence de développement de la province de Liège. A l’instar de la traînée d’un boulet de canon, le successeur de Françoise Lejeune laisse son empreinte là où il passe et vise haut pour la SPI.

BIO EXPRESS

> Né le 7 août 1975, à Liège

> 1999 : obtient son diplôme d’ingénieur agronome (orientation aménagement des territoire) à Gembloux Agro-bio Tech (ULiège)

> 2000-2001 : est chercheur scientifique au sein de la Conférence Permanente du Développement Territorial

> 2001-2003: travaille en tant qu’ingénieur de projets au SPW

> 2003-2008 : est chargé de mission dans l’ONG Espace Environnement à Charleroi

> 2008-2010 : entre à la SPI comme coordinateur de projets

> 2010-2017 : est directeur de la SPI, en charge du pôle du développement territorial

> 2011-aujourd’hui : est directeur de la SORASI

> 2017-2018 : devient directeur général adjoint

> 1er janvier 2019 : devient directeur général de la SPI

> En couple, père de trois enfants

> A pratiqué la spéléologie

Parcourir la carrière de Cédric Swennen, c’est en quelque sorte suivre un fil invisible tissé au départ de racines solides. « J’ai toujours porté de l’intérêt au territoire et à l’environnement, mais aussi aux débats de société » souligne ainsi ce Hutois d’adoption. Il a donc été ravi quand s’est ouverte une section aménagement du territoire pendant qu’il suivait ses études d’ingénieur agronome à la faculté universitaire de Gembloux.  « Grâce à cette orientation, j’ai obtenu une dimension supplémentaire, en plus d’une somme d’expertises techniques. » De quoi faire côtoyer l’étudiant ingénieur avec d’autres étudiants tels que des géographes, des urbanistes, des sociologues, des architectes, etc.
Aujourd’hui, c’est dans cette optique que fonctionne Cédric Swennen à la SPI. Et de citer l’exemple de la mobilité qui n’est pas seulement une affaire d’infrastructures et de flux. « Il convient par exemple de comprendre les habitudes des usagers (aspect sociologique) et de proposer des options liées à la culture locale (aspect politique). » Lier la technique et l’humain, voilà bien un leitmotiv dans sa nouvelle fonction.

Cédric Swennen prolongera son expérience universitaire à Gembloux : ses recherches appliquées sur le territoire menées avec d’autres universités fixeront les bases de ce qui est devenu le tableau de bord du développement territorial de Wallonie. Cet instrument recense tous les outils (cartes, bases de données…) utiles pour conseiller les acteurs impliqués dans le développement du territoire. Coïncidence, le nouveau directeur général de la SPI s’est impliqué en 2018 dans la synthèse des sources cartographiques et des bases de données entreprises. « C’est très utile pour un des métiers de la SPI : accompagner les sociétés dans leurs orientations stratégiques avec des informations telles que la localisation de leurs clients, fournisseurs, concurrents, etc. ».

L’étape suivante dans la carrière du nouveau directeur général pose un jalon supplémentaire dans sa progression. Détaché à la Région wallonne comme ingénieur de projet, Cédric Swennen s’attèle à une lourde tâche pour le compte du Ministre Foret, alors en charge de l’aménagement du territoire et de l’environnement : la modification de plans de secteurs. « Pour accomplir cette vaste opération, se souvient-il, il fallait outiller l’institution en système d’informations géographiques, mais aussi aider les deux administrations à collaborer sur ce projet gigantesque. » Comme il l’avait déjà fait en étant un des premiers à rapprocher la Faculté de Gembloux à l’Université de Liège, Cédric Swennen s’avère être un excellent facteur de lien.
Ces deux années lui forgent également une expérience sur les aspects administratifs, qui lui sera bien utile par la suite. « Il est essentiel pour la SPI de bien connaître le fonctionnement de l’administration, les mécanismes et procédures. Nous devons être capables de gérer les contraintes et de les transformer en opportunités. » Et de rappeler quelques exemples pour lesquels la SPI a été pionnière, plaidant ces concepts auprès de la Région wallonne et faisant évoluer la législation et les procédures : les bâtiments-relais, les îlots d’entreprises ou encore le zoning vertical comme le Val Benoît à Liège.
Cédric Swennen continue à accumuler des compétences à la Maison de l’Urbanisme à Charleroi, une ONG d’une cinquantaine de personnes experte en matière de concertation en aménagement du territoire, urbanisme, patrimoine. Pendant 5 ans, il accompagne des projets locaux, mais participe aussi avec des confrères internationaux à des études pour l’Union européenne, en matière de mixité de fonctions par exemple. Il apprend entre autres des méthodes de concertation et de participation avec les riverains, ou pour fédérer les forces vives. « Quand on mobilise les différents acteurs, ils sont capables de se projeter dans le futur, de s’approprier les projets et d’accepter les désagréments » constate le directeur général de la SPI.

Cédric Swennen entrera à la SPI en répondant à une offre d’emploi, après s’être assuré du dynamisme de l’entreprise publique et de sa directrice générale Françoise Lejeune. Il prendra assez vite la direction du nouveau pôle du développement territorial. A 43 ans, c’est donc assez naturellement qu’il envisagera le poste de DG après avoir mûrement réfléchi. « Il est important d’être ancré dans ses choix. »
Ce qui va changer ? « Je vais continuer le changement amené par Françoise Lejeune. Je compte aussi mettre en avant des métiers méconnus et récents de la SPI, comme l’accompagnement Shake me up pour entreprises, ou la rénovation de quartiers. » De quoi faire mieux connaître la palette d’activités de la SPI, qui comprend aussi la fourniture de solutions pour l’implantation des entreprises, l’animation de stratégies prospectives pour les territoires, ou encore le développement immobilier via la mixité des fonctions.

La SPI, c’est (*)
– l’agence de développement de la province de Liège
– 56 parcs d’activités économiques avec un taux d’occupation moyen de 90,3 %
– 56 actes de vente de terrains (25 ha) et 81 reventes (36,5 ha)
– 2.729 entreprises installées dans les parcs et bâtiments, employant 46.586 personnes
– 58 infrastructures d’accueil dont 43 Bâtiments Relais et 15 Espaces Entreprises
– 277 entreprises accompagnées dans leur développement
– 98 dossiers d’infrastructures en cours ou à l’étude, notamment pour les communes et opérateurs publics
– 104 collaborateurs
– un résultat financier de 3.223.699 € (avant impôts)

(*) chiffres 2017

Coup de génie
C’est à Françoise Lejeune qu’on le doit quand elle débarque avec l’idée de faire du Val Benoît à Liège un parc d’activités économiques vertical. Ou comment transformer une contrainte en opportunité, qui est à présent citée en exemple à l’étranger.

Coup de gueule
J’ai vécu à Charleroi une véritable énergie commune à développer leur ville. Il ne suffit pas de se croiser à des cocktails ; tous les acteurs liégeois doivent être capables de se projeter ensemble dans le long terme et de construire une vision pour leur territoire.

Coup de cœur

L’expérience de Nantes qui a été capable très rapidement de fédérer un projet de redéploiement de l’agglomération au départ de la culture. Liège a tous les atouts pour y parvenir.

 DU TAC AU TAC

Mes plus grandes qualités
On me reconnaît l’art de trouver des solutions face à des situations complexes. J’ai une personnalité à la fois à l’écoute et engagée.

Mes plus grands défauts
L’exigence envers moi-même et vis-à-vis des autres. Je dois apprendre à laisser le temps au temps !

Si c’était à refaire
Je n’ai aucun regret professionnel, mais juste une frustration personnelle : avoir attendu trop longtemps avant d’apprendre la musique.

Ma devise
Je l’emprunte à Oscar Wilde : « Soyez vous-même, tous les autres sont déjà pris ».
Il faut oser et avoir confiance. Ma participation pendant plusieurs années au programme Alter Ego de la CCILVN m’a beaucoup aidé à cet égard.

SPI : Rue du Vertbois, 11 à 4000 Liège – Tél. : 04/230.11.11 – www.spi.be

©ICONOCLASH/OANNA/P.MORIAME


A propos de l'auteur



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑