Namur

Publié le 24-01-2019 | Jacqueline Remits

Apocalypse Hunters : transformer le monde réel en un immense terrain de jeu

Basée à Namur, la société Apocalypse Hunters développe des jeux pour smartphones utilisant la géolocalisation et la réalité augmentée. Elle propose également une plateforme de monétisation pour entreprises et développeurs.

C’est après avoir suivi des études à l’ICHEC et un cours d’entrepreneuriat technologique en ligne à l’Université de Stanford que Nicolas de Kerchove et un autre étudiant, le Panaméen Joel Mendez, décident de fonder une société basée sur un nouveau jeu mobile. Une idée qui va les amener bien plus loin que la création d’un simple jeu. « En 2014, un travail de groupe nous a donné l’idée de mélanger géolocalisation et jeu, commence Nicolas de Kerchove, CEO d’Apocalypse Hunters. Après avoir réalisé des démonstrations du jeu auprès de joueurs, nous avons vu son potentiel. » Grâce à son mélange de géolocalisation et de mécanismes ludiques uniques, le projet reçoit le soutien du programme d’incubation d’entreprises de l’Agence spatiale européenne (ESA) à Redu. Les concepteurs remportent le concours organisé par l’ESA, ce qui leur permet de trouver des investisseurs privés et de créer la société Apocalypse Hunters début 2016. « Notre jeu est aussi une manière d’amener des personnes sur des points de vente. Notamment, au moyen d’un jeu de cartes avec lequel le joueur se promène pour trouver des cartes rares ou légendaires. Ces cartes peuvent se trouver près d’un McDonald’s ou d’un Starbucks, par exemple. Si le joueur en déniche une, il peut recevoir un café gratuit ou une réduction du prix de son menu. Notre société est rétribuée par le point de vente. »

 Une plateforme pour créer de nouveaux jeux géolocalisés

Après plus de trois ans de recherche et de développement, l’équipe, qui s’étoffe, met au point une plateforme perfectionnée facilitant la construction de jeux mobiles géolocalisés. « Cette plateforme fait gagner 80 % du temps de développement et elle permet de développer d’autres jeux géolocalisés beaucoup plus rapidement. Certains de nos clients disposent d’autres licences pour des personnages de bande dessinées célèbres, par exemple.»

Le jeu offre également d’énormes possibilités concernant les informations pertinentes sur la localisation et le Big Data. « Nous connaissons la météo de l’endroit où se trouve le joueur. Ainsi, par exemple, quand il pleut, le joueur va recevoir un message lui suggérant d’acheter une veste de telle marque contre la pluie. »

Parmi ses clients, Apocalypse Hunters compte aussi bien des B2C que des B2B. « Les premiers sont les joueurs. Là, nous travaillons avec des partenaires. Ainsi, nous avons signé un contrat avec Channel 4, importante chaîne britannique de télévision, qui réalise la publicité de notre jeu et a diffusé plus de un million de fois le trailer. Les clients B2B, eux, disposent d’une licence leur permettant d’utiliser le jeu sur des points de vente. »

 Nouvel univers 3D

Initialement conçu pour smartphones, le jeu est à présent aussi en réalité virtuelle. « Pour ce faire, un nouvel univers 3D a dû être construit, ainsi qu’un nouveau système de classement et de nouveaux mécanismes de jeu. Avec ‘Pew Pew Stuff dies’, un jeu avec des créatures virtuelles  apparaissant dans le monde réel, un utilisateur au Japon peut capturer des animaux introuvables aux Etats-Unis et en Europe. Un utilisateur proche de la mer peut voir des créatures aquatiques introuvables sur terre. » Après avoir présenté ce jeu au salon China Joy à Shanghai, la société a exposé ses réalisations aux foires Gamescom à Cologne et GDC à San Francisco.

Les données géolocalisées seront d’application pour les joueurs en 2019. Les projets en cours ne manquent pas. « Nous continuons à améliorer la plateforme. Nous travaillons sur d’autres jeux complémentaires. » Bientôt, la société proposera des zones de rechargement d’énergie, des endroits où les joueurs pourront recharger leurs cartes comme des centres commerciaux, des parcs publics et tout autre lieu où le jeu est susceptible de pouvoir interagir.

Le jeu Apocalypse Hunters est déjà traduit en 14 langues. On peut le trouver sur Google Play et Apple Store. Il est actuellement lancé dans de nombreux pays dont les Pays-Bas et l’Indonésie.

 

Apocalypse Hunters SA : Rue d’Hermoye, 51 à 5032 Gembloux – Tel : 0478/11.60.49 – nicolas@apocalypsehunters.com –  www.apocalypse-hunters.com


A propos de l'auteur



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑