Namur

Publié le 03-02-2019 | CP.

Fernelmont : IsoHemp investit 5 millions d’euros pour agrandir son site de production

La filière wallonne du chanvre se porte bien, merci pour elle ! Preuve en est : la santé d’un des acteurs phare de celle-ci, la SA IsoHemp (Fernelmont). Avec un chiffre d’affaires en croissance de 75% l’an passé (il devrait être de 100% en 2019), l’entreprise occupe aujourd’hui une trentaine d’employés tant en Belgique qu’à l’étranger. Il est vrai qu’en 2018, chaque jour, une maison était construite avec les blocs d’IsoHemp.

Une croissance telle que l’entreprise pilotée par Olivier Beghin et Jean-Baptiste de Mahieu vient de lever 5 millions d’euros (avec le soutien notamment de la SRIW et de la Région wallonne) pour procéder à l’agrandissement de l’usine qui s’étendra désormais sur un site de deux hectares. Histoire que cette année, on passe à deux maisons par jour !

Une usine connectée
Une usine, qui sera opérationnelle début 2020 et qui comptera parmi les plus innovantes du secteur de la construction écoconçue. Le nouvel outil de production s’inscrit dans résolument dans l’industrie 4.0 : capteurs, ERP, robots et cobots vont permettre à IsoHemp de multiplier par cinq ses capacités de production. Actuellement, l’entreprise produit 1 million de blocs de chanvre par an. En 2020, elle en produira 5 millions!

Une digitalisation de l’outil qui permettra aussi d’améliorer encore un peu plus la logique d’écoconception qui sous-tend la production d’IsoHemp : approvisionnée en produits naturels (chanvre, chaux et eau) par des fournisseurs locaux, elle ne produit aucun déchet, récupère ses eaux de pluie et recycle tous ses surplus.

L’an dernier, à l’occasion de Batibouw, l’entreprise de Fernelmont avait déjà présenté son produit phare, le système constructif Hempro, pour construire des bâtiments 100% chanvre. La réalisation d’un bâtiment durable et performant en blocs de chanvre n’aura jamais été aussi simple : avec un seul matériau isolant, il est possible de construire son projet sur mesure. On obtient ainsi une construction homogène bénéficiant de toutes les qualités du produit : isolation thermique et acoustique, résistance au feu et ouverture à la vapeur d’eau. Une maison 100% chanvre, grâce à un système parfaitement adapté aux exigences des promoteurs immobiliers, des entreprises générales et des futurs habitants.

En phase avec l’urgence climatique
Un produit parfaitement durable : outre l’aspect « isolation thermique » qui permet de contribuer à la sauvegarde de la planète en consommant moins d’énergie en chauffage de son habitation, le matériau présente un bilan carbone positif. Une palette de blocs de chanvre IsoHemp, stocke en effet 100kg de CO2.

«Ces investissements vont être réalisés dans le souci de continuer à offrir une large gamme de produits de qualité et d’ouvrir encore plus le marché de la construction en chanvre, expliquent Olivier Beghin et Jean-Baptiste de Mahieu. Grâce à ce nouvel outil de production, nous serons prêts à répondre aux exigences de plus en plus strictes qui sont imposées au secteur de la construction. Tant en Belgique qu’à l’étranger avec l’entrée en vigueur de nouvelles normes ».

IsoHemp sera présent à la prochaine édition de Batibouw, qui se tiendra à Brussels Expo du 21 février au 3 mars 2019.


A propos de l'auteur

Publication par communiqué de presse.



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑