Liège-Verviers

Liège, capitale belge des véhicules électriques ?

2 Minute(s) de lecture

La Ville de Liège invite les étudiants de HEC-ULg à se pencher sur la mobilité de la ville dans une vision « Liège, capitale belge des véhicules électriques »

Dans la continuité de l’expérience menée au premier semestre de 2013, le Bourgmestre Willy Demeyer sera présent, ce 6 janvier 2014, à HEC-ULg, afin d’inviter les étudiants de dernière année à travailler sur une grande étude de cas portant sur la mobilité électrique dans la ville de Liège. Cette étude de cas s’inscrit, comme l’année précédente, dans le cadre d’un séminaire intensif de trois semaines organisé par la Chaire Accenture en stratégie durable à HEC-ULg.

La Chaire Accenture évoluera cette année pour permettre aux meilleures études de cas de devenir des créations d’entreprises. Les meilleures propositions seront accompagnées par HEC-ULg, la Chaire Accenture et ses partenaires dans un « City Lab » destiné à valoriser la créativité et le goût pour l’entrepreneuriat en milieu urbain des étudiants de l’université de Liège.

 En 2013, la Ville de Liège avait invité les étudiants de HEC-ULg à lui faire des propositions stratégiques en matière de mobilité et à apporter des solutions innovantes et durables. Parmi ces dernières, l’un des projets primés était : « Liège, ElectriCity ». Ce projet proposait de donner une certaine vision en matière de mobilité à la ville de Liège et de faire de Liège la capitale belge des véhicules électriques en 2020. D’autre part, il mettait en évidence deux exemples de solutions potentielles alignées avec le projet du tram. Premièrement, les étudiants proposaient d’inciter l’achat de véhicules électriques en mettant à disposition 51 places de parking réservées, pourvues de bornes de rechargement gratuites et carte de stationnement particulière. Deuxièmement, ils proposaient d’atteindre 20% de bus hybrides et électriques (90 bus hybrides et 40 bus électriques) parmi la flotte des bus TEC Liège-Verviers d’ici 2020.

 Cette année, les 280 étudiants de dernière année à HEC-ULg, coachés par des consultants d’Accenture ainsi que par des membres du corps professoral de HEC-ULg, devront donc, par groupe de cinq, se pencher sur les questions de mobilité électrique pour la Ville de Liège.  Ces derniers devront prendre en compte les besoins réels de la Ville de Liège :

  • Réduire les nuisances liées à la circulation ainsi que la pollution de l’air
  • Apporter des solutions aux problèmes liés au stationnement
  • Etendre la couverture et la portée des solutions de mobilité déjà mise en place
  • Augmenter l’attractivité de la ville
  • Faciliter l’accès de la ville
  • Réduire l’insécurité de certaines zones
  • Apporter un regard innovant sur la ville

 Deux grandes thématiques seront au centre de leurs réflexions :

  • La mobilité des personnes : la gestion du trafic, les transports publics, les transports de groupe (i.e. le covoiturage), les parkings…
  • La mobilité des marchandises : l’approvisionnement des magasins du centre-ville, les déchets, les colis…

Les étudiants devront réaliser un diagnostic, identifier les parties prenantes (pouvoirs publics, entreprises, organisations diverses…), proposer un plan d’actions concret en matière de mobilité électrique et proposer des pistes de financement.   

En mars 2014, cinq groupes d’étudiants présélectionnés devront présenter une proposition concrète aux autorités communales liégeoises, qui en évalueront la pertinence avec un jury d’experts.

3146 posts

À propos de l’auteur
Publication par communiqué de presse.
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Liège-Verviers

Rachats d'entreprise par des fonds de capital-risque privé : un impact négatif sur la satisfaction des employés

3 Minute(s) de lecture
La Saïd Business School de l’Université d’Oxford et HEC Liège – École de gestion de l’Université de Liège viennent de publier une recherche…
Liège-Verviers

John Cockerill : un camion de déchets… propre

2 Minute(s) de lecture
Les échéances se succèdent, le compte à rebours a commencé. Fermeture (probable ?) des centrales nucléaires en 2025, réduction drastique de la…
Liège-Verviers

Une association française parraine des maisons sinistrées

2 Minute(s) de lecture
Dans le cadre de son dispositif de post urgence dans la province de Liège, l’association française, Partagence, lance une opération « Parrainage…