Liège-Verviers

Un nouveau président à la tête de HELMo

2 Minute(s) de lecture

Le mardi 28 janvier prochain, la Haute Ecole HELMo organise sa Cérémonie des Voeux 2014. C’est à cette occasion qu’aura lieu le passage symbolique de flambeau entre Etienne Florkin, président de 2008 à 2013 et son successeur Marc Dubru, qui est entré en fonction en janvier 2014.

marc dubruAgé de 66  ans, Marc Dubru est ingénieur civil de l’Ecole Royale militaire. Il a réorienté sa carrière vers l’enseignement supérieur après avoir occupé différentes fonctions à la Défense, dans les domaines de la gestion et de la logistique.

Il est chargé de cours en promotion sociale, puis directeur de HEC Liège avant de devenir Directeur-Président de cette Haute Ecole en 1999. Durant un second mandat à ce poste, il a l’occasion de gérer un changement fondamental : la fusion de HEC avec la Faculté d’économie et de gestion de l’ULg en une nouvelle école de Gestion appelée HEC-ULG et dotée d’une certaine autonomie. Même si ce n’est pas pour les
même raisons, Marc Dubru a dû, comme son prédécesseur à HELMo, envisager et réaliser des mutations stratégiques importantes.

Marc Dubru a alors exercé un premier mandat de Directeur général de cette Ecole de Gestion de 2004 à début 2009, date à laquelle il a été admis à la pension. Il a occupé depuis lors des fonctions à titre bénévole. Après avoir créé le département Formation de la Croix-Rouge de la Belgique francophone, il assure la Présidence de cette même ONG pour la Province de Liège, ainsi que celle de la St Vincent de Paul de Rocourt.

Il a accepté de devenir Président du PO de HELMo notamment pour interpeller et donner des impulsions, en tenant un rôle complémentaire aux équipes de direction, lui qui sera un membre « indépendant » du PO. « J’étais motivé par la perspective de pouvoir rendre un service à une communauté éducative importante à la fois par sa taille et par sa mission dans une Région qui doit se redresser rapidement car elle va devoir prendre de plus en plus son avenir en mains, explique Marc Dubru. HELMo m’apparaît tout d’abord comme une institution qui impressionne par sa taille et sa diversité. Malgré cela, et bien qu’étant le résultat d’une fusion encore récente, HELMo est désormais un acteur de référence et pas une somme d’acteurs dans le paysage de l’enseignement supérieur en Province de Liège. »

Au niveau des objectifs et des enjeux stratégiques, Marc Dubru s’inscrit dans la volonté de faire de HELMo une référence dans le futur Pôle Liège-Luxembourg. «Les objectifs à atteindre par HELMo dans les années à venir sont, selon moi, arriver à co-construire de manière continue par les “parties prenantes”. Personnellement, je tenterai de faire prendre en compte dans ce travail l’évolution socio-économique de la Région que nous sommes appelés à servir prioritairement. Cela pourrait enrichir une formulation de nos objectifs qui exprimerait la nécessité de proposer à nos étudiants des formations qui leur assurent un développement personnel et professionnel de qualité et qui les arment aussi pour développer des activités génératrices d’emplois pour d’autres. Je tenterai aussi de faire utiliser l’outil de comparaison (benchmarking) avec ce que d’autres systèmes d’enseignement réalisent, en Belgique et dans les pays qui, de plus en plus, seront les concurrents de nos Régions. »

4416 posts

À propos de l’auteur
Publication par communiqué de presse.
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Liège-Verviers

L’entreprise Schreiber surfe sur les J.O. à …Tahiti

1 Minute(s) de lecture
La société Schreiber a décroché un contrat avec les organisateurs de Paris 2024 pour installer des chapiteaux en Polynésie à… Tahiti ! Cette…
Liège-Verviers

SERIE D’ETE - Une activité sportive pour une planète plus propre

3 Minute(s) de lecture
‘Ces entreprises qui font vivre le sport’. Euro de football, JO, Paralympics… : 2024 est une année sportive. L’opportunité de lever le…
Liège-Verviers

La chocolaterie Galler se «belgicise» davantage

3 Minute(s) de lecture
Galler, la chocolaterie basée à Vaux-sous-Chèvremont, vient d’annoncer une augmentation de capital significative de 12,6 millions d’euros. « Bien que la nationalité d’une…