Wallonie no image

Publié le 04-04-2014 | CP.

WagrALIM : 2 nouveaux projets labélisés

Début mars, le Gouvernement wallon a dévoilé les noms des projets labellisés suite au 10ème appel à projets des pôles de compétitivité. Au nombre de ceux-ci figurent les projets NatExtra et Charme  de WagrALIM,  le pôle de compétitivité agroalimentaire de la Région wallonne.

 Natextra est un projet de développement d’une plate-forme technologique.  Cette plateforme rassemble une expertise scientifique et industrielle autour des métiers de l’extraction végétale pour les marchés des ingrédients alimentaires, de la phytothérapie, de la cosmétique et de la pharmacie. Le Consortium qui la porte est composé de deux entreprises Ortis et Oxylent ainsi que d’un centre de recherche Celabor situé à Petit Rechain.

 NatExtra est centrée sur l’innovation et a comme vocation de développer les procédés d’extraction de composés bioactifs, de mettre au point leur production industrielle (scale up) et de permettre les productions de pré-séries afin de pénétrer les marchés.

L’outil constitue un chaînon manquant entre d’une part la recherche à l’échelle laboratoire et d’autre part la production industrielle à grande échelle. Elle constitue une chaine de production pré-industrielle couvrant les différents types de procédés : broyage, extraction, séparation, concentration, séchage.

 L’investissement sera réalisé sur le site des Laboratoires Ortis à Elsenborn et atteint 1.240.000 euros, cet investissement sera supporté par l’ensemble du  consortium. La plateforme bénéficie de l’infrastructure de R&D de Celabor (distante de seulement 35 km) et du cadre du pôle WagrALIM. Elle sera ouverte à toute société souhaitant procéder à des mises au point de produits ou des premières productions.

Le projet labellisé Charme prendra vie quant à lui sous la forme d’une formation à distance dans le domaine de l’hygiène adaptée aux réalités (forme et fond) de chaque entreprise alimentaire.

L’objectif de ce projet de formation est de proposer une réponse concrète aux entreprises. Ce projet, soutenu notamment par deux partenaires industriels que sont les entreprises Lutosa et Delacre, leur permettra d’y trouver une méthode pédagogique innovante. Les entreprises pourront ainsi proposer à leurs travailleurs une formation à distance adaptée à leurs contraintes, réalités, procédures et règles garantissant une augmentation du niveau de compétences de ses travailleurs MAIS également une mesure claire des acquis des formés à court, moyen et long termes. Ces modules de formation doivent donner à l’entreprise la possibilité de répondre aux non-conformités relevées lors de l’audit ou du contrôle.

 A terme, l’objectif est donc que chaque entreprise intéressée soit propriétaire d’une formation à distance « customisée » à son contexte, sa réalité, ses méthodes de travail, ses règlements. Les éléments de contexte personnalisables constituent un des atouts innovants de ce projet.


A propos de l'auteur

Publication par communiqué de presse.



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑