Lg-Verviers

Publié le 14-10-2014 | CP.

Lyreco va réduire ses émissions de CO2 d’au moins 20 % d’ici 2015

Implantée à Vottem, l’entreprise Lyreco est active dans la distribution B2B de produits et de fournitures de bureau. Voici quelques jours, la firme a présenté de nouvelles initiatives dans le cadre de sa stratégie ECO FUTURE. Objectif : réduire son empreinte carbone par le biais d’une limitation drastique de sa consommation d’énergie, la production d’énergie durable et la compensation des gaz à effet de serre. Pour mener à bien ce projet, la société a mis en service une installation de panneaux solaires de 5000 m².

« Le nom Lyreco est la contraction des verbes lire”,écrire” et compter”, la base du travail de bureau, mais aujourd’hui, Lyreco pourrait aussi bien être la contraction de living”, recycling” et ecology” »,explique M. Vieijra, Managing Director de Lyreco Benelux.L’un des objectifs d’ECO FUTURE est d’émettre, d’ici 2015, 20 % de CO2 en moins par rapport à 2010. Pour y arriver et se rendre compte des progrès réalisés, Lyreco a conçu un calculateur qui mesure les émissions directes de la flotte de voitures, ainsi que les émissions indirectes, telles que la consommation de gaz et d’électricité, les émissions provenant des déplacements des collaborateurs et celles issues des déchets directs. Les chiffres de ces émissions sont relevés tous les mois et introduits chaque année dans le calculateur pour pouvoir suivre l’évolution. Les émissions de CO2 ont déjà baissé de manière considérable depuis 2010 grâce à diverses initiatives : conduite écologique, parc de voitures plus vert, économies d’énergie et réduction des déchets.

1000 panneaux solaires produisent chaque année 225 000 kWh
Aujourd’hui, Lyreco met en service son installation de panneaux solaires de 5000 m² située sur le toit du centre de distribution de Lyreco Benelux à Vottem. Une inauguration qui a eu lieu en présence de Georges Gaspard, petit-fils du fondateur de Lyreco et actuel président du Conseil d’administration, et du ministre wallon de l’Économie Jean-Claude Marcourt. Les panneaux produiront chaque année 225 000 kWh, ce qui correspond à environ 10 % de la consommation annuelle du centre de distribution ou encore à la consommation de 70 ménages. Ce faisant, Lyreco pourra réaliser une diminution de pas moins de 56 tonnes de CO2 par an.

Livraisons neutres en CO2
Via différentes initiatives, Lyreco est parvenu à réduire fortement ses émissions de CO2 provenant du transport. Diminuer ces émissions davantage est impossible étant donné l’activité de l’entreprise. Néanmoins, Lyreco a voulu prendre ses responsabilités pour les émissions résiduelles en les compensant. Depuis septembre 2014, toutes les livraisons de Lyreco au Benelux sont neutres en CO2. En d’autres mots, l’impact de chaque livraison sur le climat est entièrement compensé. Pour ce faire, l’entreprise collabore avec CO2Logic, une société spécialisée dans le calcul, la réduction et la compensation des émissions de CO2. Lyreco investit ainsi dans un projet en Ouganda où 95 % de la population prépare ses repas quotidiens selon de vieilles méthodes nécessitant beaucoup de bois et de charbon de bois. Lyreco veille à ce que ces personnes aient accès à des fours à bois améliorés, ce qui permet de mettre un terme à la déforestation et d’améliorer la qualité de vie de la population locale. Ces fours entraînent une diminution de la consommation de bois et de charbon de bois de 40 % par rapport à d’autres méthodes de cuisson, faisant économiser aux ménages jusqu’à 75 dollars par an. Chaque four à bois contribue également à une réduction de 1,4 tonne de CO2 par an.

Lyreco implique ses clients et ses fournisseurs dans sa stratégie de développement durable
Lyreco encourage aussi ses clients à préserver l’environnement. La vente de produits verts occupe dès lors une place importante dans sa stratégie de développement durable au sein du pilier Profit. Sur le webshop, les produits verts sont accompagnés du Green Tree Certificate expliquant pourquoi ces derniers sont écologiques. M. Vieijra : « À la fin de leur commande en ligne, les clients se voient par ailleurs proposer une alternative durable au produit sélectionné pour rendre leur panier plus vert. Le client peut alors choisir cette alternative écologique ou maintenir son choix initial. »

« En réduisant nos émissions de CO2, nous voulons contribuer à la lutte contre le réchauffement de la Terre. La crise climatique est en effet très profonde. De plus, les économies d’énergie et les investissements dans de nouveaux processus et de nouvelles technologies plus efficaces permettent non seulement de diminuer les émissions de CO2, mais ils contribuent également à faire baisser les coûts », conclut M. Vieijra.


A propos de l'auteur

Publication par communiqué de presse.



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑