Brabant wallon

OneLIFE devient spin-out de REALCO

3 Minute(s) de lecture

Le néo-louvaniste REALCO, leader mondial des solutions d’hygiène à base d’enzymes lance une filiale, OneLIFE SA, exclusivement dédiée au domaine médical.   Ses produits rencontrent un succès inédit en identifiant et en éradiquant les biofilms en milieu hospitalier, réduisant ainsi le risque d’infections nosocomiales.

Avec 6% des patients touchés à travers l’Europe[1], les maladies nosocomiales (associées aux soins) font chaque année plus de victimes que le cancer du sein. Connaissant un franc succès depuis son lancement, il y a à peine deux ans, le traitement biofilm OneLIFE de REALCO permet aux professionnels de la santé d’identifier et ensuite d’éliminer les biofilms bactériens, réduisant ainsi les risques d’infections. Afin de répondre à la demande internationale grandissante, la société belge jette les bases d’une filiale exclusivement consacrée au développement de cette solution unique en son genre.

«La présence de nids bactériens concerne tous les centres hospitaliers du monde, ce qui fait de OneLIFE un projet dont le potentiel de croissance est trop important pour être maintenu au sein de la maison mère», explique Gordon Blackman, CEO de REALCO. « Créer une spin-out nous permet de clarifier deux stratégies propres et donc d’accélérer notre développement respectif à l’international.»

Une filiale autonome

Active depuis ce 23 janvier 2015, OneLIFE exploitera de manière exclusive dans le domaine médical les différents brevets déposés par REALCO sur les biofilms. Même si OneLIFE SA fonctionnera de façon autonome, elle bénéficiera des 20 années d’expérience de REALCO dans les technologies enzymatiques qui ont montré toutes leurs qualités dans l’industrie agro-alimentaire et les collectivités.

OneLIFE SA évoluera indépendamment avec une équipe autonome qui continuera à se focaliser dans un premier temps sur les nids bactériens présents sur les instruments chirurgicaux, dans les endoscopes et sur toutes surfaces critiques en milieu hospitalier. C’est en effet sur ce type de surfaces et d’appareillage que la problématique des biofilms est la plus présente même si d’autres pistes de développement seront explorées très rapidement.

Une extension wallonne

Basée en plein cœur du parc scientifique de Louvain-la-Neuve et financée par des investisseurs privés en plus de sa maison-mère, OneLIFE SA est d’ores et déjà un porte-étendard du savoir-faire belge. En effet, la filiale de REALCO collabore de manière continue avec les centres hospitaliers belges et français tels que les Cliniques universitaires Saint-Luc et le Centre Hospitalier régional universitaire de Tours  pour développer et tester ses nouvelles solutions tout en profitant de sa proximité avec les facultés afin de s’entourer des meilleurs experts.

«Je suis particulièrement fière de prendre les rênes de la société qui est issue du projet que nous avons mené à bien tout au long de ces deux ans», se réjouit Lorna Payne, Business Development Manager de OneLIFE et future General Manager de OneLIFE SA «La confiance que nous portent les investisseurs, le manque évident d’alternatives à notre solution et l’accueil que nous réservent les centres hospitaliers à travers le monde nous font présager le meilleur pour les mois et années à venir.»

Vers de nouveaux marchés et au-delà

Une fois intégrées dans les hôpitaux, les solutions pourront être adaptées à d’autres domaines médicaux tels que la dentisterie, la chirurgie estéthique et l’hémodialyse. Dans l’ensemble, la lutte contre les biofilms représente un marché global estimé à plusieurs centaines  de millions d’euros. Avec un tel potentiel et autant d’ambitions, OneLIFE a tout pour figurer parmi les fleurons de la biotechnologie à l’échelle mondiale.

[1]«Annual Epidemiological Report 2013 ; ECDC » http://www.ecdc.europa.eu/en/publications/Publications/annual-epidemiological-report-2013.pdf (page consultée le 15-12-14)



[1]«Annual Epidemiological Report 2013 ; ECDC » http://www.ecdc.europa.eu/en/publications/Publications/annual-epidemiological-report-2013.pdf (page consultée le 15-12-14)

3149 posts

À propos de l’auteur
Publication par communiqué de presse.
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Brabant wallon

EASI : 4è place parmi les meilleurs employeurs européens !

2 Minute(s) de lecture
 Ce mardi 21 septembre avait lieu la cérémonie organisée par l’institut Great Place to Work pour désigner les meilleurs employeurs au niveau…
Brabant wallonWallonie

Formation Forem/Ores débouchant sur engagements immédiats de "dessinateurs réseaux"

1 Minute(s) de lecture
Le Forem et ORES offrent la possibilité à des demandeurs d’emploi de se former au métier de dessinateur de réseaux de distribution….
Brabant wallon

MOBIBW : la mobilité autrement...

2 Minute(s) de lecture
La Semaine de la Mobilité en Wallonie touche à sa fin. Cette année, le focus a été porté sur l’intermodalité… De plus…