Namur

d’ici : promouvoir la production locale

3 Minute(s) de lecture

Passionné par la nourriture de qualité, Frank Mestdagh a ouvert, en mai 2013, un supermarché qui propose essentiellement des denrées issues de la production régionale. Deux constatations d’importance motivent sa démarche : le marché alimentaire offre un grand choix de produits de provenance lointaine contraire à une certaine écologie, alors qu’on trouve en Wallonie de bons produits, mal distribués.

Avec une expérience certaine du commerce alimentaire, Frank Mestdagh, en collaboration avec Florence Trokay, a lancé le magasin d’ici, à Naninne, en région namuroise. Quatre cents mètres carrés qui recèlent de fruits et légumes, charcuterie, viande, fromage, crèmerie, volaille, vins, bières, eaux, jus de fruits et produits d’épicerie.  Le magasin abrite aussi une boulangerie ainsi qu’un restaurant et un espace de rencontre où les producteurs ont la possibilité de présenter leurs produits.

50 kilomètres à la ronde

C’est dans une volonté de développement durable, bien dans l’air du temps, que fonctionne le magasin d’ici : 50% des produits proposés sont achetés dans un rayon de 50km, les fruits et légumes sont cultivés en Belgique uniquement, sont forcément de saison, leurs provenances sont sûres : petites entreprises locales, fermes, artisans… Les clients ont accès aux informations sur l’origine des denrées que Frank Mestdagh qualifie d’authentiques car elles comportent peu ou pas de conservateurs, colorants, exhausteurs de goût etc.  Exempts d’une chimie excessive, les produits alimentaires sont plus rapidement périmés mais cela n’entraîne pas forcément plus de pertes, c’est une question d’adaptation à la gestion des stocks et d’une plus grande tolérance du consommateur.

« Les invendus sont récupérés au maximum par le biais de dons à une association pour les plus démunis, les fruits et légumes sont utilisés pour l’alimentation animale, le restaurant récupère aussi  une part des invendus. Le magasin est chauffé grâce à la récupération de la chaleur produite par la centrale du froid. »

Local ne signifie pas bio

d’ici ne vise pas l’agriculture biologique qui lui collerait une étiquette de magasin cher. Certains produits sont bios mais ils sont sélectionnés en fonction de leur qualité et non de l’étiquette.  Les objectifs sont ailleurs : « contribuer à l’émergence d’un comportement d’achat en faveur des produits alimentaires locaux, développer avec les producteurs des relations équilibrées, favoriser la vente de produits de saison et développer un pôle alimentaire durable. »

Les 150 producteurs qui fournissent le magasin d’ici sont des artisans, agriculteurs, petits et moyens entrepreneurs et la gamme des produits proposés est restreinte, pas question ici de décliner sous de multiples étiquettes une même denrée à la provenance incertaine. On est certes dans un supermarché mais pas dans la grande distribution…

Cette politique de produits du terroir touche une clientèle dont la motivation est le souci d’une alimentation saine : plutôt écolo et gastronome mais pas uniquement des nantis. L’alimentation de qualité n’est pas l’apanage exclusif d’une catégorie privilégiée, même si le budget consacré à une nourriture de qualité est évidemment plus élevé…

Vers un véritable réseau

Le magasin d’ici tourne plutôt bien, avec un chiffre d’affaire de 2,1millions € en 2014 et un passage à l’équilibre prévu dans quelques mois, après deux ans de fonctionnement seulement ! L’équipe de départ a dû subir quelques modifications car le magasin a rapidement évolué et pas toujours en harmonie avec les motivations initiales de certains employés : avec 1.800 clients par semaine, efficacité et organisation sont incontournables.

Frank Mestdagh et Florence Trokay n’ont pas l’intention de se limiter au seul magasin de Nannine mais de créer un réseau de distribution de produits du terroir. Une des difficultés sera de trouver suffisamment de producteurs pour approvisionner les futurs points de vente…

d’Ici : Chaussée de Marche n°940 à 5100 Nannine – www.d-ici.be

40 posts

À propos de l’auteur
Journaliste
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Namur

Andenne : dormir dans une usine 3 étoiles

2 Minute(s) de lecture
Le PEGARD HOTEL à Andenne s’apprête à ouvrir ses portes. Des nuitées d’essai ont été organisées ces 11 et 12 septembre. Les…
Namur

Le KIKK Festival en fête pour ses 10 ans

1 Minute(s) de lecture
Cette année, avec plus d’effervescence que jamais, le KIKK Festival, grand rendez-vous international des cultures digitales et créatives, revient du jeudi 4…
Namur

Avec sa nouvelle usine, IsoHemp quintuple sa capacité de production

2 Minute(s) de lecture
La société IsoHemp (Fernelmont) a inauguré une nouvelle usine de 2 hectares, à deux pas de l’ancienne. Avec cette infrastructure flambant neuve,…