Hainaut

Seize étudiants développent cinq projets de startup en quatre mois

3 Minute(s) de lecture

Seize étudiants, encadrés par le Microsoft Innovation Center, se sont frottés au monde professionnel durant quatre mois. Durant cette période, ils ont développé des projets informatiques pour des startups et des PME wallonnes. A l’issue de la période de stage, cinq projets de startup et PME ont vu le jour. Le Ministre Jean-Claude Marcourt est venu apporter son soutien à cette initiative en faveur du développement économique, de l’innovation et de l’emploi.

Durant quatre mois, le Microsoft Innovation Center a accueilli seize stagiaires; quatre demandeurs d’emploi en formation en design chez Design Innovation et douze étudiants en informatique issus de la HELHA, la HEPH Condorcet, la HEH de Mons et la IESN Henallux. Au programme, le développement de compétences, aide à l’embauche (rédaction de CV, entretiens etc.) mais surtout le développement de projets au profit de startups et PME wallonnes.

Une opportunité unique tant pour les étudiants qui engrangent ainsi une expérience de terrain à mettre en première ligne de leur curriculum vitae, que pour les entreprises. En effet, les startups n’ont souvent pas le budget nécessaire pour faire appel à un professionnel et de nombreuses PME ne disposent pas des compétences internes nécessaires pour gérer et coordonner un développement informatique.

“Le stagiaire est accompagné par un expert en informatique qui transfère les bonnes pratiques au stagiaire et assure un travail de qualité à l’entreprise. Cette forme de transfert de connaissances et d’expériences est un complément idéal à l’enseignement, lors du passage de la vie d’étudiant à la vie professionnelle” explique Xavier Bastin, directeur du Microsoft Innovation Center.

 “Je travaille dans une startup montoise avec des clients internationaux. Cette opportunité je la dois à mon stage au MIC” explique Jérémy Samain, ancien stagiaire au MIC.

Cinq projets de startup et PME ont vu le jour à l’issue du stage

 Le Microsoft Innovation Center propose un coup de projecteur sur les cinq projets qui ont vu le jour à l’issue de la période de stage:

  • ForMyFit, une application mobile pour la course (jogging) qui permet de générer des plans d’entraînement adaptés à chaque personne, en fonction de sa condition physique, de son agenda et de ses objectifs;
  • Talenzii, un site web mettant en relation les recruteurs avec les étudiants en fin de parcours et les jeunes diplômés à la recherche d’un premier emploi;
  • Biorius, portage d’un outil informatique vers les technologies web;
  • Roomview, une application d’optimisation de gestion de salles de réunion, synchronisée avec les calendriers partagés de type Microsoft Exchange;
  • Salut! Ça va? une application mobile (tablette et Windows Phone) du Chat de Geluck.

Les applications sont actuellement en phase de test auprès d’utilisateurs et seront prochainement mises en production.

David Hespel, Co-fondateur, témoigne “ForMyFit est le fruit d’un travail collaboratif avec le Microsoft Innovation Center de Mons qui nous a permis de traduire notre idée en véritable prototype. Une équipe de quatre stagiaires développeurs et un web designer ont mis en œuvre ce prototype en quatre mois dans des conditions d’encadrement optimal. Nous avons donc pu mobiliser rapidement du capital humain et technique à moindre coût.”

Les stagiaires signent un contrat de travail avant la fin de leur stage

Fort de ses cinq années d’expérience dans l’organisation de stages, le MIC a développé une formule dont étudiants, demandeurs d’emploi, entreprises et Région bénéficient. “Nous constatons que non seulement la majorité des stagiaires signent un contrat de travail avant la fin de leur stage mais surtout que ceux-ci restent majoritairement dans la Région et souvent au sein des PME du tissu économique local. Pour les entreprises, ces stages sont aussi une opportunité de gagner en maturité technologique dont on connaît la correlation au succès, en général” précise le directeur du MIC.

Devant le succès de ces stages, le centre d’innovation montois a décidé d’accroître sa capacité d’accueil. Dès la prochaine rentrée académique, il accueillera dix projets de startup ou PME et vingt-quatre stagiaires répartis sur deux villes: Mons et Liège. Les candidats stagiaires ainsi que les entreprises peuvent d’ores et déjà adresser leur demande au MIC.

“Les stages organisés par le Microsoft Innovation Center répondent parfaitement à la volonté de la Wallonie: rapprocher les jeunes de l’entreprise, développer le tissu économique wallon et stimuler la créativité et l’innovation au sein des entreprises et des startups. Les stages permettent aussi à nos jeunes de trouver un travail dans la Région.” souligne Jean-Claude Marcourt, Ministre de l’Economie, de l’Industrie, de l’Innovation, du Numérique et de l’Enseignement supérieur.

3262 posts

À propos de l’auteur
Publication par communiqué de presse.
Articles
Vous pourriez aussi aimer
HainautNamur

Louyet Group s'agrandit

1 Minute(s) de lecture
Louyet Group n’attend plus que le feu vert des autorités de concurrence pour reprendre une partie des activités de distribution de Ginion…
CCIHainaut

La directive européenne de la Protection des lanceurs d’alerte

3 Minute(s) de lecture
Interview de Mathieu Maes, Secretary General, International Chambers of Commerce (ICC) Belgium Propos recueillis par Tatiana Hamaide. La Directive européenne de la…
Brabant wallonHainautWallonie picarde

Import-export clubs des CCI, des « ponts » vers les marchés internationaux...

8 Minute(s) de lecture
2021-2022 : cap sur les pays d’Europe de l’Est ! Pour une entreprise, les raisons de partir à l’international sont multiples. En explorant des…