Lg-Verviers

Publié le 04-06-2015 | Céline Léonard

artau : artisan du renouveau liégeois

Discrètement implanté à Malmedy, le bureau d’architecture artau rayonne bien au-delà de sa région d’origine. Alors qu’une partie de ses équipes s’active sur l’ambitieux chantier de la clinique du MontLégia, d’autres collaborateurs s’attèlent à la construction d’éco-quartiers. Un concept d’habitat durable qu’artau ambitionne d’exporter. Portrait d’une entreprise trentenaire en pleine croissance.

MONT LEGIA 2

La future clinique du MontLégia

Le chantier n’a pu vous échapper. Le long de l’autoroute A602, sur les hauteurs de Glain, les premiers coups de pelles de la future clinique du MontLégia ont été donnés voici quelques semaines. A l’horizon 2018, le site abritera les compétences centralisées des cliniques Saint-Joseph (Liège), Saint-Vincent (Rocourt) et de l’Espérance (Montegnée). Un projet d’envergure que le CHC (Centre Hospitalier Chrétien) a décidé de placer entre les mains des bureaux d’architecture artau et assar au terme d’un appel d’offres international. «Ce nouvel hôpital représente un investissement de 185 millions d’euros HTVA, précise Luc Dutilleux, administrateur délégué d’artau. D’une superficie de plus de 100.000m2, il se composera, notamment, de 850 lits  et plus de 2. 000 places de parking. Pas moins de 2.000 personnes viendront y travailler chaque jour. Un beau de challenge donc que nous avons décidé de relever.»

L’équivalent de deux MontLégia
Pour les 20 collaborateurs du bureau artau, cet emblématique chantier du MontLégia pourrait rapidement en appeler d’autres. « Le CHC a en effet missionné notre équipe pour étudier l’aménagement des 30 hectares entourant le bâtiment. Une zone d’activité économique dédiée au secteur de la santé et du bien-être y verra le jour ainsi que 300 logements. Nous menons également une réflexion portant sur la reconversion des trois anciennes cliniques. En mars dernier, nous nous sommes rendus au salon du MIPIM, à Cannes, afin d’y rencontrer de potentiels investisseurs. Même si rien n’a encore été signé, je peux d’ores et déjà vous affirmer que ces différents lieux suscitent nombre d’intérêts. Cela représenterait des chantiers pour plus de 200.00m2, soit l’équivalent deux autres MontLégia.»

Bien implanté dans le secteur de la santé
Au sein du bureau artau, le projet du MontLégia est loin d’être une première incursion dans le secteur des soins de santé. Dans un passé récent, l’entreprise malmédienne s’est ainsi illustrée dans la construction de maisons de soins/repos ou lors de la rénovation de la Clinique d’Hermalle. Voici quelques semaines, elle a également remporté, en association avec le bureau Syntaxe, les concours de la maison de repos et de soins de Jemeppe (150 lits) ainsi que la nouvelle clinique Vétérinaire de l’ULg, sur le site du Sart – Tilman. « Le secteur “Health Care” représente aujourd’hui 40% de notre chiffre d’affaires. Un créneau dans lequel nous nous sommes spécialisés voici une dizaine d’années. A l’époque, nous avons concouru dans le cadre d’un appel d’offres lancé par le CHC. Nous l’avons remporté et, de fil en aiguille, nous sommes faits un nom dans ce domaine.»

Eléments modulaires préfabriqués basse énergie : un concept porteur
L’autre grand pan d’activité d’artau, ce sont ses ensembles groupés de logements à caractère durable dont  le concept de départ a été mis au point en association avec les sociétés Prefer et Wust. La première phase de l’éco – quartier de la fontaine Saint Jean à Engis,  conçu sur base de ce concept, vient d’ailleurs tout juste de se terminer et se visite en ce moment !
En province de Liège mais aussi aux quatre coins de la Wallonie, les projets s’additionnent. «Nous nous attelons actuellement à la construction de 1.000 logements, note Vincent Thiry, Associé. « Nous serons amenés à gérer plusieurs centaines de logements supplémentaires dans les années à venir si  les différents projets pour lesquels nous nous sommes portés candidats se concrétisent ».

Soins de santé, éco – quartier,…mais pas seulement
artau œuvre également dans d’autres secteurs tels que l’hôtellerie, la rénovation de lieux patrimoniaux, l’urbanisme, l’éducation et le commerce. Le bureau souhaite en outre étendre ses activités dans le secteur tertiaire : bureaux et surfaces commerciales et devenir un acteur majeur du secteur. Poussé par ses multiples chantiers dans l’arrondissement de Liège, artau a inauguré, en janvier dernier, un bureau en cité ardente (à l’Atrium du Vertbois). Une manière de se rapprocher de ses clients, toujours plus nombreux.

artau : Rue la Vaulx n° 19 à 4960 Malmedy  / Rue du Vertbois n°11/18 à 4000 Liège – www.artau.be


A propos de l'auteur



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑