Lg-Verviers

Publié le 05-06-2015 | Jacqueline Remits

CAPindus: cap sur la diversification et la croissance

CAP-Indus; Mr Olivier Delhaye;Mai 2011;©Jean Davister/ReportersCAPindus est un intégrateur dans les domaines de l’automatisation, de l’instrumentation et de l’électricité industrielle. Elle travaille depuis 17 ans dans le contrôle-commande de processus industriels.

Quatre générations se sont succédé au service des techniques électriques et dérivées. Adhémar, Bernard, Michel et Olivier sont nés sous le signe des nouvelles technologies de leur époque respective. Un fil rouge les relie par-delà les décennies fait de rigueur et d’amour du travail bien fait.

En 1981, Michel Delhaye crée EMMS (Engineering, Management, Maintenance Services), société d’ingénierie et de réalisations industrielles installée à Hermalle-sous-Huy. En association avec deux sociétés amies et en partant d’un terrain nu, l’entreprise réalise une usine d’engrais clé sur porte en Normandie. La première affaire est aussi le premier grand succès. Ensuite, viennent de nombreuses prestations en instrumentation, automation et électricité, notamment pour Cockerill, Prayon, E+I et d’autres.

En 1992, la société est intégrée par IBT, filiale informatique du groupe Cockerill-Sambre. Elle change de nom et de forme juridique, devient Troisi SA et s’installe dans le parc industriel de Grâce-Hollogne. En 1998, la sprl Delhaye Michel est créée et entame pour son client principal, CMI, l’ère de l’engineering d’instrumentation et d’électricité dans le secteur des chaudières pour centrales TGV. En parallèle, elle développe aussi son savoir-faire dans le domaine du gaz liquéfié en pipe-line.

CAP-Indus; Mr Olivier Delhaye;Mai 2011;©Jean Davister/Reporters

Olivier Delhaye, gérant de CAPindus et héritier de la 4ème génération

En 2007, après avoir entamé sa carrière notamment chez Drever International, Olivier Delhaye, spécialisé en automation, rejoint la société pour s’associer à son père. Il apporte son expertise dans l’industrie pharmaceutique et les lignes de galvanisation en continu. Un nouveau développement s’instaure. En 2010, les bureaux et ateliers s’installent dans le parc d’activités économiques de Villers-le-Bouillet. En 2012, le père passe les commandes au fils. Pour signer cette nouvelle ère, la société prend un nouveau nom : CAPindus (Consultance en Automatisation & Projets industriels). « Nous sommes intégrateurs dans le domaine de l’automatisation, de l’instrumentation et de l’électricité industrielle, commence Olivier Delhaye. Nous assemblons le matériel au sein d’une armoire électrique qui permet de contrôler les process. Nous réalisons différents types de tableaux électriques et d’instrumentation dans notre atelier. Nous travaillons depuis 17 ans dans le contrôle-commande de processus industriels quels qu’ils soient. Nous pouvons également intervenir sur site pour de la maintenance, du montage avec raccordements et de la mise en service, des modifications et du changement d’automates d’installations complètes ou partielles. Après la réalisation d’armoires électriques dans notre atelier, vient la phase d’installation sur site et la mise en service. En parallèle, nous réalisons la programmation des automates, de super-ordinateurs dédiés au milieu industriel et qui permettent de rentrer une série de capteurs (pour mesurer la pression, la température, des positions de vannes, etc.). Nous pouvons intervenir de A à Z pour des projets clés sur porte comprenant l’ensemble du processus, de l’étude à la mise en service. D’autres fois, nous ne travaillons que sur l’étude avec des schémas électriques. Ou encore, nous nous concentrons sur la réalisation en atelier. Ainsi, nous assemblons pas mal de tableaux  et nous les livrons. In fine, ces armoires sont souvent destinées à l’exportation. Sur site, nous effectuons également des modifications de tableaux existants. »

Grandir en Wallonie
La société s’adresse à différents secteurs industriels : pharmaceutique, agroalimentaire, chimie, métallurgie et sidérurgie. « Nous travaillons sur de petits et moyens projets, principalement pour une clientèle wallonne et parfois en sous-traitance pour des projets à l’étranger. Nous comptons quatre gros clients wallons, dont Drever fait partie, et une cinquantaine d’autres petits et moyens. »

Le chiffre d’affaires affiche une croissance régulière avec 1,6 million d’euros en 2014. La société emploie une quinzaine de personnes. « En 2015, nous souhaitons nous diversifier, augmenter notre clientèle et approfondir notre marché en Wallonie. Notre force, ce sont nos projets à la carte, sur-mesure. Je suis entré dans la société au début de la crise. Nous avons grandi en même temps que la crise s’éloignait. Cela nous a permis de grandir sereinement, de manière lente, mais progressive. »

 

CAPindus : Rue de la Métallurgie n°33 à 4530 Villers-le-Bouillet – Tel : 04/355.21.99 –  www.capindus.be


A propos de l'auteur



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑