Wallonie

Un nouveau site web pour lutter contre la fraude sur le Moniteur belge

2 Minute(s) de lecture

Au mois de juillet, la Fédération des Chambres de Commerce belges apprenait que plusieurs entreprises avaient été victimes d’une tentative de fraude via le site du Moniteur belge.  En se présentant faussement comme administrateur délégué de ces sociétés, un criminel bulgare avait tenté d’escroquer de l’argent aux banques. La Fédération des Chambres de Commerce belges a développé une application gratuite par laquelle cette fraude peut désormais être détectée plus vite et automatiquement.

 Au mois de juillet, pas moins de 23 entreprises ont été victimes d’une bande bulgare. Les dirigeants d’entreprise dupés devaient à nouveau s’inscrire (contre paiement) au Moniteur belge comme patron de leur propre entreprise. Cette nouvelle forme d’escroquerie, par laquelle les fraudeurs se déclarent faussement comme administrateur d’une société, démontre qu’il y a un sérieux problème d’insuffisance de contrôle des publications par les greffes des tribunaux de commerce. Les entreprises n’ont normalement pas connaissance de ces fausses publications parce qu’une entreprise ne reçoit pas d’accusé de réception ou d’enregistrement.

Ensemble avec le bureau d’avocats Tack51 et l’entreprise IT TRI-S, la Fédération des Chambres de Commerce belges a lancé un site web, afin d’aider les entreprises, qui leur permet de s’enregistrer gratuitement en utilisant leur numéro de BCE, nom, adresse et e-mail. Lorsqu’une nouvelle publication au Moniteur belge paraît, les dirigeants de l’entreprise obtiennent immédiatement une notification et ils peuvent, si nécessaire, le signaler à leur banque, à la police ou aux tribunaux. Une solution simple qui aide les entreprises et découragera les fraudeurs.

8WCC_Wouter_van_Gulck_photo_110413

Wouter Van Gulck, directeur général de la Fédération des Chambres de Commerce belges.

« Avec ce service gratuit, nous voulons veiller à ce que les entreprises soient mieux armées contre la fraude, » dit Wouter Van Gulck, directeur général de la Fédération des Chambres de Commerce  belges. « C’est, en outre, un bel exemple de comment le secteur privé peut tendre la main au gouvernement  dans le combat contre la fraude. Nous espérons que les entreprises feront à présent un usage massif de cette application de sorte que la fraude à travers le Moniteur appartienne à court terme au passé. »

 

En pratique :

Le site web est disponible gratuitement pour toutes les entreprises : www.publications-legales.be

Le site est une collaboration du bureau d’avocats Tack51, TRI-S et la Fédération des Chambres de Commerce belges

3508 posts

À propos de l’auteur
Publication par communiqué de presse.
Articles
Vous pourriez aussi aimer
NamurWallonie

Deux start-ups internationales s’implantent en Wallonie grâce au binôme WSL/Awex

1 Minute(s) de lecture
Triseum, une entreprise américaine de jeux éducatifs, et SDR Technologies, une société française de conception d’outils dédiés à l’analyse du spectre à…
NamurWallonie

2/3 des sites internet belges ne sont pas conformes à la législation RGPD

4 Minute(s) de lecture
Il y a exactement quatre ans, le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) entrait en vigueur. En conséquence, toutes les…
Wallonie

'Urgence Talents' pour lancer l’EU Biotech Campus : les biotechs se mobilisent

2 Minute(s) de lecture
Pour préparer le terrain en vue de l’ouverture en 2025 de l’EU Biotech Campus à Gosselies, un consortium public/privé lance Urgence Talents,…