Namur

GDPR : la solution d’une spin-off namuroise

2 Minute(s) de lecture

Au mois de mai, le nouveau règlement européen sur la protection des données personnelles (GDPR) entrera officiellement en vigueur. Source de stress pour de nombreuses entreprises, cette nouvelle réglementation peut également se muer en opportunité de renforcer la confiance numérique des citoyens. C’est  l’avis de Rever, spin-off du laboratoire d’ingénierie des bases de données de l’Université de Namur…

Le GDPR en bref…

Le GDPR vise la protection des données personnelles des citoyens. Cette règlementation oblige les entreprises à :

  • respecter les droits des personnes : droit à l’information, droit d’accès, de rectification, d’effacement… ;
  • protéger les données personnelles contre toutes pertes, tous vols ou mauvaises utilisations accidentelles ou volontaires ;
  • Construire et maintenir un « registre des traitements » décrivant la ou les raisons du traitement, les données personnelles utilisées, les règles suivies en matière de conservation des données, les éventuels transferts de données, les mesures organisationnelles et techniques de protection, etc.

Chaque entreprise concernée devra donc localiser et identifier les données personnelles en sa possession, mais aussi les personnes qui en sont détentrices ou les utilisent.

Le fondateur et CEO de Rever, Dominique Orban de Xivry, explique :  « Il ne peut y avoir de mise en conformité avec le GDPR sans avoir au préalable redessiné le modèle de ce qui existe. La rétro-ingénierie, qui permet d’effectuer cette cartographie, est le cœur de métier de Rever».

La solution de Rever

Depuis 15 ans, Rever est spécialisée dans l’édition de solutions logicielles centrées sur la gestion et la gouvernance de données.  Autant dire que le travail qui attend les entreprises pour se mettre en conformité lui parle !

En partenariat avec la société française ActeCil, Rever a développé la suite logicielle REAL GDPR Solution. « Les autres acteurs présents sur ce marché au niveau mondial n’apportent que des parties de solutions en se focalisant soit sur les aspects juridiques soit sur le volet technique. Nous établissons un continuum entre les deux. » Cette solution globale permet à chacun des acteurs (juristes, responsables opérationnels et techniques, …) d’apporter, dans son domaine de spécialisation, sa contribution au travail collaboratif de mise en conformité de l’entreprise.

Gagner des parts de marché

« Le GDPR soulève des questions importantes en termes de citoyenneté. Tant les entreprises que les autorités ont accumulé un maximum d’informations sur les gens car savoir, c’est avoir du pouvoir. Le nouveau règlement européen provoque donc un choc culturel, tant dans le secteur privé que public », commente Dominique Orban de Xivry. « Ce qui est en jeu dans le cadre du GDPR, c’est la confiance numérique des citoyens. Une entreprise qui jouit de la confiance de ses clients au niveau numérique peut générer jusqu’à 25% de chiffre d’affaires en plus qu’un concurrent moins estimé. Les clients sont prêts à partager certaines informations privées lorsqu’ils obtiennent en retour beaucoup de services et que la relation numérique s’établit dans un climat de confiance. Grâce au GDPR, les entreprises répondront mieux aux attentes de leurs clients et gagneront de la sorte des parts de marché, au détriment d’entreprises moins investies dans cette question. La gouvernance des données devient un enjeu extrêmement important, et nous n’en sommes qu’au début de ce processus ! »

 

Auteur : Clara Mottet (avec communiqué de presse)

 

2992 posts

À propos de l’auteur
Publication par communiqué de presse.
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Liège-VerviersNamur

Développement personnel de vos collaborateurs : 5 avantages pour votre entreprise

4 Minute(s) de lecture
Le développement personnel de vos collaborateurs présente différents avantages pour votre entreprise. La mise en place d’une culture d’apprentissage chez vos collaborateurs…
Liège-VerviersNamur

Transmission : 3 méthodes pour définir la valeur de votre entreprise

3 Minute(s) de lecture
Dans notre précédent article, nous avons évoqué le processus de transmission d’une entreprise. Dans la continuité de celui-ci, nous allons désormais aborder…
Namur

Namur : le restaurant Respire ouvre ses portes au sein des infrastructures de BUROGEST

2 Minute(s) de lecture
Le chef Olivier Massinon et son équipe ont officiellement annoncé l’ouverture du restaurant Respire le lundi 10 mai (la terrasse dans un…