Lg-Verviers

Publié le 09-05-2019 | Jacqueline Remits

P-HEAL : le pilulier intelligent et connecté

P-Heal est un pilulier connecté et intelligent qui permet aux malades de bien respecter leur prise de médicaments. Nicolas Dembour développe ce projet, nouvelle pépite de l’incubateur The Faktory, en collaboration avec l’Université et le CHU de Liège.

Comment vous êtes-vous retrouvé à vous occuper de ce pilulier connecté ?
N.D. : « Sorti il y a 5 ans ingénieur de gestion de Solvay Business School, je suis parti pendant 6 mois en Inde avec le programme du Forem permettant de faire des stages en entreprise à l’étranger. Au retour, j’ai travaillé 6 mois chez Nokia à Anvers, puis 2 ans chez Décathlon à Evere en tant que responsable du rayon ‘Cycles’. Mais j’avais l’envie d’entreprendre et The Faktory recherchait justement des porteurs de projet. Le pilulier connecté est l’une des idées qui a émergé. »

En quoi consiste-t-il et à qui s’adresse-t-il ?
N.D. : « Développé en étroite collaboration avec l’Université et le CHU de Liège, il a pour objectif d’améliorer l’adhésion des patients à leur traitement chronique et leur rappelle leur prise de médicaments, en temps et en heure. Une bonne observance thérapeutique est primordiale pour l’efficacité d’un traitement. C’est ce qui a conduit à la conception de P-Heal. »

Où en êtes-vous aujourd’hui ?
N.
D. : « Nous sommes en phase de recrutement de patients pour réaliser une étude de faisabilité avec les services de diabétologie et de néphrologie. Entre-temps, nous avons fait tester gratuitement, pendant 3 mois, notre produit au travers de campagnes de marketing digital. A la suite de quoi nous avons récolté une cinquantaine de commandes. »

Concrètement, comment ça marche ?
N.
D. : « Les périodes de prises de médicaments propres au traitement sont définies. Le boîtier s’allume et bipe aux heures spécifiées. La lumière orange a pour fonction principale de prévenir l’utilisateur de sa prise de médicament. Une alerte est envoyée (par SMS, mail ou via une notification) en cas d’oubli du traitement. Lorsqu’un mouvement de poids est constaté au sein du pilulier, la lumière va émettre 4 respirations de 2 secondes. Si la prise de pilule est validée, le pilulier rentre dans un état de veille et la lumière s’éteint jusqu’à la période de prise suivante. »

Qui sont les clients ?
N.D. : « Les utilisateurs pour lesquels cela fonctionne le mieux sont les personnes âgées entre 60 et 75 ans. Ces dernières années, le pourcentage d’entre elles à disposer d’un smartphone a fortement augmenté. Lancer ce produit plus tôt aurait sans doute été plus compliqué. Nous comptons, bien entendu, des utilisateurs moins âgés atteints d’une maladie chronique. Souvent aussi, l’enfant d’une personne malade va acheter le pilulier pour pouvoir aider son parent dans sa prise de médicaments. Le rôle de l’aidant proche est très important. »

Pourquoi teniez-vous à être présents au CES de Las Vegas ?
N.D. : « Parce que notre pilulier est innovant. Il permet de gérer plusieurs médicaments, jusqu’à 5 tablettes, et de pouvoir les conserver dans leur emballage. Le tout à un prix démocratique. Avec Mehdy Ouras, notre développeur web, installés sur le stand de l’Awex, nous avions l’objectif de trouver des partenaires industriels. Nous comptions déjà certains contacts, mais être sur place nous a permis de rencontrer ces personnes et aussi de réaliser une analyse de marché. Nous avons également rencontré pas mal d’acteurs du secteur de la santé. C’était très intéressant. »

Où en êtes-vous aujourd’hui ?
N.D. : « Nous sommes en pourparlers avec des partenaires industriels pour produire le pilulier en plus grandes quantités. Nous avons trouvé un partenaire pour la recherche d’optimisation des coûts. La production et l’assemblage se feraient en Chine. La commercialisation est prévue pour cet été 2019. »

Le jeune entrepreneur du mois

  • Nom : Nicolas Dembour
  • Age : 27 ans
  • Formation : ingénieur de gestion de Solvay Business School
  • Société : P-Heal (IoTco SA)
  • Concept : pilulier intelligent et connecté

P-Heal (IoTco SA) : Parc scientifique du Sart Tilman, avenue du Pré-Aily, 24 à 4031 Angleur – Tel : 0474/50.42.97 – nicolas.dembour@p-heal.comwww.p-heal.io

 


A propos de l'auteur



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑