Lg-Verviers

Publié le 14-05-2019 | CP.

Ecobati : une success-story écologique qui fête ses 30 ans

Il n’y a pas que des start-up technologiques qui débutent dans des garages. A l’heure où les actions pour le climat se multiplient, un entrepreneur wallon, Thierry Noël, pionnier dans son secteur, a construit à partir de son histoire personnelle une entreprise dont l’écologie et la santé de ses enfants étaient le point de départ.

La genèse de l’histoire

L’histoire commence dans les années 80, en 1989 exactement.

Suite à divers problèmes de santé constatés chez ses enfants, Thierry Noël s’interroge pour découvrir les origines de leurs maladies et découvre rapidement qu’elles sont toutes en relation avec différents matériaux et produits de construction de son habitat.

Sur base de ce constat, il décide de construire une maison écologique. Aux cours de ses travaux, il prend conscience de l’absence totale de structure promouvant ce type de démarches écologiques dans la construction. C’est ainsi qu’il décide de fonder la société Ecomat – qui deviendra par la suite Ecobati – le 28 février 1989. Sa mission ? Importer et distribuer des matériaux de construction et de décoration naturels et écologiques.

Si aujourd’hui la sensibilisation aux problématiques de climat fait partie de notre quotidien, il ne faut pas oublier que dans les années 80, cette démarche était totalement pionnière et innovante, pour ne pas dire « révolutionnaire ». Ecobati a d’ailleurs aidé à fonder le cluster Eco-construction (http://clusters.wallonie.be/ ecoconstruction-fr/).

ECOBATI aujourd’hui

Depuis ses débuts, la philosophie de Thierry Noël a toujours été de travailler avec des produits respectueux de la santé des travailleurs, des habitants et de la nature.

Et 30 ans plus tard, l’entreprise est devenue le leader belge en matériaux de construction et de décoration écologiques et naturels.

« De plus en plus de gens, particuliers et professionnels, ont pris conscience de l’importance d’un habitat sain » nous explique Thierry Noël. « Je partage avec eux l’expérience accumulée grâce à mon histoire personnelle ».

Les raisons du succès 

Quelles sont les clés du succès ? Quand on pose cette question à Thierry Noël, un militant de la première heure du parti Ecolo, les réponses sont simples. Tout d’abord, une vraie conviction écologique issue de son histoire personnelle et érigée en mode de vie :
« Les gens savent que nous étions sur le marché bien avant l’éclosion de la vague verte, ils comprennent que le greenwashing n’est pas d’application chez nous. Dans une étude de motivation d’achat menée en interne auprès de nos clients, une des premières raisons avancées est la vraie écologie. Le tout est complété par l’honnêteté et la qualité de conseil ».
Ensuite, un assortiment proposant essentiellement des produits naturels et écologiques.
« Nous aimerions ne proposer que des matériaux 100% écologiques mais ce n’est malheureusement pas toujours possible. Notre promesse dans ce cas est de ne référencer que des produits se rapprochant le plus possible de ce 100% » dit le fondateur de l’entreprise.
Enfin, un conseil et une expertise fort appréciés par les auto-constructeurs par exemple : « Nous mettons un point d’honneur à accompagner les personnes qui construisent elles-mêmes leur logement avec nos maté- riaux, nous nous rendons sur chantier et les conseillons au mieux. Peu de fournisseurs de matériaux vont si loin dans la démarche d’accompagnement » nous explique Thierry Noël qui du haut de ses 65 ans continue à dispenser ses conseils à qui en a besoin.

Et demain ?

Aujourd’hui, Ecobati emploie 18 personnes à Herstal et son réseau occupe 25 personnes, propose plus de 3.000 références de produits naturels et écologiques via son showroom de Herstal et 9 autres points de vente, franchisés ou en propres, répartis en Belgique et en France.

Et la société aimerait ne pas en rester là, des projets de développement sont à l’étude avec la seconde génération, les 3 fils de Thierry Noël, à qui il a légué l’entreprise et qui ont pris la relève.

 


A propos de l'auteur

Publication par communiqué de presse.



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑