Wallonie

Plus d’une PME wallonne sur 5 projette de s’ouvrir à l’international

2 Minute(s) de lecture

Plus d’un quart (27,2%) des PME wallonnes sont déjà représentées en dehors de la Belgique. En outre, plus d’une PME sur cinq (21,1%) souhaitent se développer à l’échelle internationale au cours des quatre prochaines années. Ce pourcentage est plus élevé que pour le reste de la Belgique : en Flandre et à Bruxelles seule une PME sur dix a des projets d’expansion internationale. Les PME wallonnes ciblent surtout les pays européens (47,7%) et nos pays voisins (25,2%). Le manque des profils locaux adaptés constitue néanmoins la pierre d’achoppement principale. Ces constatations sont les principales conclusions qui ressortent d’une enquête du prestataire de services RH SD Worx, menée auprès de 1004 PME belges.

Une PME sur cinq souhaite se développer à l’échelle internationale vers 2023

 Les PME wallonnes sont déjà très actives à l’étranger. 27,2% d’entre elles sont représentées dans au moins un pays en dehors des frontières belges. 4,5% sont même représentés dans plus de dix pays. En revanche, en Flandre et à Bruxelles, respectivement 23,1% et 23,9% des PME sont représentées à l’étranger.

De plus, plus d’une PME sur cinq (21,1%) prévoit de se développer à l’échelle internationale vers 2023. Sur ce plan, la Wallonie fait mieux que la Flandre, où juste une PME sur dix cherche à internationaliser.7,5% souhaitent engager du personnel dans le but d’entreprendre cet élargissement international ; 13,6% estiment que l’effectif du personnel actuel sera suffisant.

Presque la moitié (47,7%) des PME wallonnes privilégient les pays européens pour commencer leur expansion. Un quart (25,2%) ciblent nos pays voisins. L’Afrique (16,6%) et l’Asie-Pacifique (8,3%) constituent également des options.

Le manque de profils adaptés, le plus grand obstacle

Les plus grandes pierres d’achoppement par rapport à l’expansion internationale sont apparemment le manque des profils locaux adaptés (23,9%) et le manque de clarté de la législation locale par rapport à l’emploi et aux obligations en matière de sécurité sociale (22,3%). Ce sont les obstacles principaux qui découragent une expansion.

Vassilios Skarlidis, Directeur Régional PME de SD Worx confirme : « Il est indispensable de bien guider nos PME par rapport à leurs obstacles : la recherche des profils locaux adaptés et l’application correcte de la règlementation locale et internationale par rapport à l’emploi en matière de sécurité sociale, de droit du travail et de droit fiscal. L’élaboration d’un contrat de travail à l’étranger peut se faire facilement, mais il est nécessaire d’y accorder une attention particulière, qui est également de mise pour la modification du contrat de travail existant. »

© niroworld

3133 posts

À propos de l’auteur
Publication par communiqué de presse.
Articles
Vous pourriez aussi aimer
Wallonie

Marché de l'emploi en Belgique : presque le niveau d'avant la crise...

1 Minute(s) de lecture
Une analyse d’Indeed, le plus grand site d’offres d’emploi au monde et en Belgique, révèle que le marché de l’emploi belge est…
Wallonie

Rentrée de l'association The Mastercooks of Belgium...

3 Minute(s) de lecture
Ce 13 septembre 2021, l’Association The Mastercooks of Belgium a fait sa rentrée. Ceci avec non seulement un nouveau Président à sa…
Wallonie

État de l'Union européenne : perspective des Chambres de Commerce

4 Minute(s) de lecture
Le monde économique est fermement convaincu que l’Europe doit se tourner vers l’avenir, même s’il ressent encore les lourds effets de ces…