Lg-Verviers

Publié le 21-05-2019 | Jacqueline Remits

Overdrive Racing : le vainqueur du Dakar s’exporte jusqu’en Chine

Overdrive Racing s’est imposée sur le dernier Dakar avec une voiture Toyota préparée dans les ateliers de Villers-le-Bouillet. Première victoire d’un team belge dans l’épreuve. Une consécration logique pour son CEO, Jean-Marc Fortin, quand on connaît son parcours de copilote et ses victoires.

Si, en janvier, le pilote qatarien Nasser Al-Attiyah a remporté le Dakar au Pérou, le team Overdrive avait emmené 102 personnes sur la 41eédition pour être sûr de remporter le trophée. « Outre les pilotes et copilotes, l’équipe comptait une soixantaine de mécaniciens, ingénieurs, chauffeurs pour les camions, logisticiens, deux médecins, des physiothérapeutes et deux cuistots », détaille Jean-Marc Fortin, fondateur et CEO d’Overdrive. Un vrai petit village au sein du bivouac.« On est assez autonome et on essaie de contrôler notre séjour d’une manière optimalisée. Sur les autres rallyes, on est 60 ou 20 personnes. » Au quotidien, c’est entre 20 et 40 personnes, salariés et free-lances, que compte l’entreprise de Villers-le-Bouillet,« sauf pour la préparation du Dakar où on est une bonne soixantaine à travailler ».

7 Dakar au compteur

Jean-Marc Fortin entame sa carrière de copilote de voitures de rallyes classiques en 1990 et décroche des titres de champion de Belgique, champion de France ou champion d’Europe. « J’ai 25 ans de carrière comme copilote. Ces dernières années, en championnat du monde, j’ai roulé avec des pilotes connus comme François Duval, Grégoire de Mevius, Bruno Thiry. J’ai arrêté ce métier en 2012 après avoir fait 7 fois le Dakar. »Il crée la société Overdrive pour une raison précise : « Je n’étais pas satisfait des préparateurs en rallyes-raids quand je suis arrivé sur le Dakar en 2005. Il n’y avait pas la rigueur du monde professionnel que j’avais côtoyé pendant 25 ans. »Au début, c’était avec une Nissan, aujourd’hui des Toyota. «On construit les voitures de A à Z. On part d’une feuille blanche. Les seules pièces d’origine sont les phares et le moteur. Nos ingénieurs dessinent un châssis tubulaire, on moule des parties en kevlar et on en fait une carrosserie complète et légère en composite. »

Une vraie fierté en Wallonie

Overdrive est constructeur automobile à part entière, mais uniquement dans le secteur du sport. « Une vraie fierté en Wallonie avec un savoir-faire et une exportation dans le monde entier et plus de 60 voitures construites depuis 2012. Nous construisons une des meilleures voitures au monde, demandée sur tous les continents. Nous en exportons en Australie, en Chine, le marché chinois est très actif pour le moment, en Amérique du Nord et du Sud. C’est valorisant. On n’y avait pas pensé à la création de la société, mais finalement, on est rattrapé par le savoir. » Overdrive est active pour deux catégories de clients. « Nous travaillons pour la marque Toyota globale. Toyota Europe et Toyota Japon nous soumissionnent pour faire rouler les voitures d’usine, pour celles qui gagnent le Dakar. Ensuite, il y a la commercialisation avec une partie clientèle pure, des gentlemen drivers qui veulent se faire plaisir en vivant une aventure comme le Dakar. Des filiales Toyota nous en achètent, en France, aux Pays-Bas, aux Emirats Arabes Unis, en Chine, et mettent un pilote local sur le programme. »De 2007 à 2019, les résultats entraînent la notoriété. « Le monde du rallye-raid est un microcosme.On était déjà dans les 5 premiers du Dakar sur 2 voitures en 2009. »

Fin mars a eu lieu le rallye-raid d’Abu Dhabi. Ensuite, s’enchaîneront un rallye au Kazakhstan, leSilk Way en Russie, Mongolie et Chine, les rallyes du Maroc, du Turkménistan… Jean-Marc Fortin se rend à chaque fois sur place. « Mon expérience du rallye-raid depuis quelques années est une plus-value pour le team, mais aussi pour diriger les hommes. Et cela me tient à cœur. »

Quand on a la gagne comme Overdrive, on ne manque jamais de challenges. « Les prochains sont un championnat FIA, la Fédération Internationale Automobile. Notre objectif est de remporter à nouveau le titre, comme en 2016 et 2017. On a déjà gagné la première épreuve. On a pas mal de courses jusqu’à l’échéance du prochain Dakar où on va tout faire pour garder notre titre bien mérité. »

Overdrive Racing : Rue de l’Entreprise, 1 à 4530 Villers-le-Bouillet, 04 358 00 61, www.overdriveracing.be


A propos de l'auteur



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑