Brabant wallon

Publié le 28-05-2019 | Stéphanie Heffinck

LA METHODE CORBISIER : développer des automatismes dans l’apprentissage des langues…

  • une méthode soutenue par plusieurs outils pratiques
  • des ateliers thématiques pratiques, en fonction des besoins rencontrés
  • une cible large : étudiants, entreprises, particuliers…Un constat désolant

    Sa licence en philologie germanique obtenue à l’ULg, Agnès Corbisier partage son temps entre une charge d’assistante à l’Université et une autre d’enseignante dans le secondaire, puis à la Haute école Lucia de Brouckère. Sa passion des langues la mène à les inculquer également à des élèves inscrits aux cours de promotion sociale ; de fil en aiguille, elle forme aussi les collaborateurs en entreprises. C’est donc un public diversifié qu’Agnès côtoie, dont elle apprend à déceler les principales difficultés d’expression dans une langue étrangère. « En usant de méthodes traditionnelles d’apprentissage, j’établissais toujours le même constat : mes élèves continuaient à traduire mot à mot du français vers la langue cible et répétaient leurs erreurs de conjugaison… Cette concentration qu’ils plaçaient dans la recherche des termes adéquats pour faire passer leurs idées les absorbait à un point tel qu’ils ne parvenaient pas à produire une phrase présentant des temps et une structure corrects » !

    Le problème, analyse alors le professeur d’anglais, néerlandais et allemand, réside bien dans une absence criante d’automatisation de processus. La réflexion sur des approches et outils adéquats absorbe la jeune femme; elle dévore des ouvrages de psychologie cognitive et compile, dans un carnet, ses notes sur les traductions d’une langue à une autre. Un travail de bénédiction d’une dizaine d’années ! Elle s’attache à saisir d’où proviennent les différences entre les langues dans la façon d’exprimer les choses. Elle compare le pragmatisme anglo-saxon à la tendance à l’abstraction, héritage latin. Toutes ses observations, elle les partage avec ses élèves à qui elle soumet ses propres tableaux établis pour faciliter l’automatisation des structures de phrases et conjugaisons.

    Des outils de plus en plus efficaces…

    « Les langues germaniques reflètent le pragmatisme anglo-saxon ; il faut aller droit à l’essentiel, utiliser des phrases courtes, commencer par un sujet et avoir recours à des questions indirectes ! », résume Agnès Corbisier.

    Alors qu’elle peaufine sa méthode, la réapparition soudaine de l’un de ses anciens élèves va insuffler une nouvelle dynamique à son approche. Désireux de donner une autre envergure à la « méthode Corbisier » dont il avait apprécié les effets durant ses études à Solvay, Olivier met Agnès face à la nécessité de créer une plateforme. Durant 4 ans, ils travaillent côte à côte sur la création de syllabus, les enregistrements audio, une plateforme d’entrainement autonome en anglais et néerlandais… En 2016, s’ajoute une application smartphone pour pérenniser les acquis. Aujourd’hui, armée de sa méthode et des outils modernes qui la soutiennent, Agnès propose des formations individuelles ou en groupes, des ateliers ciblés sur certaines compétences en 2 jours, suivis de 3 mois gratuits d’accès à la plateforme d’exercices et un accès illimité à l’application, le tout assorti d’un cahier d’exercices reprenant exemples de mails, de conversations et des phrases utiles pour les situations traitées ainsi que les phrases-clés des situations simulées ensemble. « Grâce aux exercices techniques répétés, durant lesquels la concentration n’est placée que sur la construction de la phrase, les automatismes vont s’installer et les structures vont s’ancrer » met en évidence la pédagogue. « Apprendre une langue est un beau sport intellectuel qui demande un entrainement régulier», conclut le professeur de langues.

  • LA METHODE CORBISIER SPRL – Chemin du Prévôt, 7 à 1472 Genappe – 0486/52.80.73 – www.methodecorbisier.com

 


A propos de l'auteur



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑