Lg-Verviers

Publié le 25-06-2019 | CP.

Les Confitures Célinette  primées à Paris

La 6eédition « Les Épicures de l’Épicerie fine » s’est déroulée ce 24 juin 2019 à Paris, au Pavillon Gabriel. Ce rendez-vous rassemble la crème de la crème de la profession : artisans-producteurs, commerçants, acheteurs, chefs de cuisine… Outre la découverte de produits, de bonnes pratiques et de professionnels sélectionnés, il y a le « Saint Graal » à remporter, un label d’excellence décerné par un jury d’experts : le Prix Épicures. Plus de 140 produits répartis dans diverses catégories ont tenté de remporter ce label de qualité.

Face à un jury d’experts de haute voltige, composé notamment de Nicolas Conraux (Chef étoilé – restaurant La Butte), les Confitures Célinette (entreprise liégeoise) se sont vues décerner le Prix Épicures d’Argent de l’Épicerie fine de la catégorie « Confitures et produits assimilés ».

« C’est tellement incroyable. On n’en revient pas d’avoir décroché le trophée d’argent. Se retrouver face à un tel jury, notamment un chef étoilé, et recevoir de tels compliments, une telle reconnaissance, c’est inexplicable. On est tellement ému et heureux. », souligne Céline Maghin co-fondatrice des Confitures Célinette.

Les Confitures Célinette, en bref…

En 2017, Céline et Anthony Maghin se lancent comme artisans confituriers et créent les Confitures Célinette. Leur production 100 % artisanale est réalisée dans le respect de la tradition et des fruits. En deux ans, ce jeune couple d’entrepreneurs liégeois a su faire sa place sur le marché et propose des confitures aux goûts les plus classiques ou des inédits exotiques. Leurs spécificités : peu de sucre, beaucoup de fruits, des cuissons en petites quantités… mais surtout des confitures sans additif, ni gélifiant, ni acide citrique.

Leur production est réalisée, à l’ancienne, par petites quantités (3 kg maximum) dans des bassines en cuivre. Céline et Anthony travaillent exclusivement avec des fruits frais de saison issus majoritairement de producteurs locaux qui partagent les mêmes valeurs qu’eux. Aujourd’hui, le couple d’entrepreneurs produit une moyenne de 1400 pots de confitures par mois. Une belle success-story liégeoise qui n’est pas près de s’arrêter.


A propos de l'auteur

Publication par communiqué de presse.



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑