Lg-Verviers

Publié le 04-09-2019 | Céline Léonard

Noshaq : un nouveau bilan historique

Les bilans se suivent et se ressemblent pour Noshaq (ex-Meusinvest). Après avoir franchi l’an dernier le cap des 100 millions d’euros investis dans l’économie liégeoise, le fonds d’investissement signe un nouvel exercice record avec près de 115 millions d’euros injectés dans les PME de la région, entre les mois de juillet 2018 et juin 2019.

« Les 12 derniers mois ont constitué une année clé », débute Gaëtan Servais, Directeur général de Noshaq. « Ceux-ci ont été marqués, entre autres, par notre changement de nom ainsi qu’une évolution de notre organigramme. Aujourd’hui, je suis heureux de constater que tout en nous consacrant à ces changements, nous avons été mesure de confirmer notre précédent bilan, et même de l’améliorer. »

Représentant 170 interventions, les 114,8 millions d’euros investis par le groupe se répartissent comme suit :

  • Capital : 50,7 millions d’euros
  • Prêt :63,4 millions d’euros
  • Leasing :0,7 million d’euros

Autre bonne nouvelle, le résultat courant consolidé de Noshaq est positif (1,318 million) grâce, notamment, aux produits financiers dégagés et aux dividendes perçus sur le portefeuille.

2 nouveaux secteurs prioritaires

Sur les 114,8 millions investis au cours du dernier exercice, 75% l’ont été dans des secteurs jugés prioritaires. « Afin de faire de la faire de la région liégeoise un biotope organisé vers la croissance des entreprises, nous nous sommes en effet engagés dans le développement de différents écosystèmes socio-économiques structurants »,note Jean-Michel Javaux, Président de Noshaq. « Les biotech, le numérique, l’industrie mécanique 4.0, l’agroalimentaire de qualité et l’immobilier avaient ainsi identifiés comme secteurs prioritaires. Récemment, le conseil d’administration a décidé d’intégrer deux nouveaux secteurs : l’industrie culturelle (deuxième pourvoyeur d’emplois à Liège après le secteur de la santé) et l’énergie/développement durable où nous aspirons à soutenir des projets industriels qui permettront de développer des solutions répondant aux grands défis climatiques et écologiques. »

Au service de tous les entrepreneurs

Parmi ces 7 secteurs, certains sont actuellement plus porteurs. « C’est le cas des biotechs, par exemple », note Gaëtan Servais. « Il s’agit d’un écosystème dans lequel nous investissons depuis une vingtaine d’années et qui arrive aujourd’hui à maturité. L’enjeu pour les 5 ou 10 prochaines années est de porter d’autres de ces secteurs au même stade de maturité. »

Et le Directeur général de Noshaq de préciser : « Au-delà de ces 7 secteurs prioritaires, notre mission est d’être au service de tous les entrepreneurs qui développent des projets, quel que soit leur secteur d’activité. Les PME actives dans le domaine de la logistique, du gardiennage ou de l’horeca ne doivent donc pas hésiter à également venir frapper à notre porte. »

Depuis 1985, année de sa création, Noshaq a investi 917 millions d’euros dans l’économie liégeoise, dont 458 millions au cours des 5 dernières années. Ces 917 millions d’euros ont permis de lever près de 2,365 milliards. Comptant 464 sociétés dans son portefeuille, le groupe est présent au capital de 302 d’entre elles.

 

 

 

 

 


A propos de l'auteur



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑