Lg-Verviers

Publié le 19-09-2019 | Céline Léonard

L’entreprise liégeoise ZenTech accueille la Première Dame congolaise

Logée dans le parc scientifique du Sart Tilman, ZenTech est une société de biotechnologie spécialisée dans le diagnostic des pathologies apparaissant aux premiers stades de la vie.

Ce jeudi 19 septembre, la PME liégeoise accueillait la Première Dame de la République Démocratique du Congo, Denise Nyakeru Tshisekedi. Une visite s’inscrivant dans le cadre de relations étroites nouées entre l’entreprise et la RDC. “ZenTech est présente en terres congolaises depuis 2016”, explique Alain Bosseloir, Directeur général & Fondateur. “Cette venue nous honore et témoigne de l’intérêt porté au travail que nous effectuons sur le terrain depuis plusieurs années.”

Un combat commun contre la drépanocytose
Au rang des produits et développements technologiques mis au point par ZenTech figure des tests de dépistage de la drépanocytose. Méconnue du grand public, cette maladie héréditaire du sang causée par une anomalie de l’hémoglobine touche pourtant chaque année près de 50.000 nouveaux-nés en RDC. “On estime en effet que 20 millions de congolais (soit 25 à 30% de la population) sont porteurs du gène drépanocytaire et peuvent transmettre la maladie à leurs enfants. 2% d’entre eux naissent ainsi drépanocytaires chaque année, dont plus de la moitié mourront avant l’âge de 5 ans, faute d’avoir été diagnostiqués”, souligne la Première Dame. 

Face à ces chiffres alarmants, Denise Nyakeru Tshisekedi a fait de la lutte contre la drépanocytose un cheval de bataille au travers, notamment, de la fondation qu’elle a créée en mai dernier. Un combat qu’elle partage avec ZenTech. “La détection de la drépanocytose chez le nouveau-né est en effet un domaine dont nous avons fait une priorité en RDC en établissant d’ailleurs une antenne à Kinshasa, » précise l’entreprise. Et d’ajouter : “Réalisable dès la naissance, le test de dépistage que nous avons élaboré offre un diagnostic en quelques minutes seulement. La médecine n’est pas encore en mesure de soigner la dépranocytose, mais au plus tôt cette maladie est détectée, à savoir à la naissance ou dans les tout premiers jours, au mieux on peut améliorer le bien-être du patient et augmenter son espérance de vie.” 

Cette visite devrait permettre à terme, selon la Première Dame, de jeter les bases d’un renforcement des relations entre la RDC, la Fondation de la Première Dame et la société wallonne.

 

 


A propos de l'auteur



Les commentaires sont fermés

Retour au début ↑